Renaud hué en plein concert

Renaud hué en plein concert ©Wochit

6Medias, publié le mercredi 19 avril 2017 à 13h30

C'est un concert que Renaud n'oubliera pas. Le 96e de sa très longue tournée.

Ce mardi 18 avril, il était la star du Printemps de Bourges, mais c'est à un artiste malade qu'ont fait face les 7000 spectateurs. Un public qui ne se fait pas prier pour chanter à la place de l'artiste de 64 ans, mais le ton monte quand il s'agit d'évoquer la politique à seulement quelques jours du premier tour de l'élection présidentielle. "D'une manière générale je préfère la gauche", a déclaré sur scène celui qui arborait un tee-shirt en soutien à Yvan Colonna avant de donner un indice sur le bulletin qu'il mettra dans l'urne ce dimanche 23 avril.



"On ne va quand même pas parler politique. Sinon je vais mettre mon tee-shirt Macron président", aurait lancé Renaud. Une phrase qui aurait été sifflée par le public relate le site du journal Le Parisien. Pourtant, cette prise de position n'est pas vraiment une surprise puisque début avril, sur Facebook, il avait déjà fait part de son souhait de voter pour Emmanuel Macron.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
268 commentaires - Renaud hué en plein concert
  • Il faudrait lui rappeler que lorsqu'il vient sur scène c'est pour chanter, s'il en est encore capable. N'importe qui aurait sa voix se verrait fermer toutes les portes de la profession, mais comme c'est Renaud....un Renaud qui hélas, semble être devenu de plus en plus con avec l'alcool !Pourtant je l'aimais vraiment bien.

  • honte à lui, qu'il reste dans son coin à cuver

  • PAUVRE délure continue ta bibine et tout ira bien !!!

  • Ça esquinte l'alcool, je n'aurai pas pensé à ce point.....

  • Quel exemple ! Et on ose nous montrer cela ! voyez vous cela me dégoûte !