Présentateur historique de Thalassa, Georges Pernoud est décédé

Présentateur historique de Thalassa, Georges Pernoud est décédé
Le journaliste Georges Pernoud en janvier 2004.
A lire aussi

, publié le lundi 11 janvier 2021 à 07h20

Âgé de 73 ans, le journaliste est décédé "des suites d'une longue maladie".

Le journaliste Georges Pernoud, à la barre du magazine télévisé de la mer "Thalassa", est décédé à l'âge de 73 ans, a annoncé lundi 11 janvier sa famille à l'AFP. "Il est décédé dans un hôpital en région parisienne des suites d'une longue maladie", a indiqué sa fille Fanny Pernoud.



Issu d'une famille de journalistes, Georges Pernoud a commencé sa carrière à l'ORTF.

Passionné de la mer, il a créé "Thalassa", magazine à la longévité exceptionnelle, en 1975 et l'a animé de 1980 à 2017, sur FR3 devenu ensuite France 3. Il a longtemps rassemblé des millions de téléspectateurs chaque semaine, avec cette émission préparée sur une péniche-studio amarrée en bord de Seine.

En 2017, suite à des changements de programmation qu'il déplorait, Georges Pernoud avait préféré quitter le navire et avait présenté son dernier numéro le 30 juin 2017 en duplex de Saint-Malo, ville chère à l'émission. France 3 avait alors rendu hommage "à celui qui, à travers ses 1.704 numéros de 'Thalassa' depuis le 25 septembre 1975, a mené avec la rédaction de 'Thalassa' des reportages et des enquêtes de grande qualité sur le monde de la mer et ceux qui en vivent".

"Voilà, ces 42 années passées à bord de Thalassa ont d'abord été pour moi un immense plaisir. Celui de vous faire partager les beautés du monde maritime et les histoires d'hommes et de femmes qui vivent la mer au quotidien", confiait le présentateur en juillet 2017, ajoutant : "J'ai eu le sentiment d'avoir été un homme privilégié, d'avoir eu beaucoup de chance".


Rencontre avec des pêcheurs, découverte d'archipels, reportages sur la Route du rhum, mais aussi sur des sauvetages de migrants, sur la pêche au thon ou sur les delphinariums... l'émission a abordé "tous les domaines sur fond bleu", se plaisait à dire l'animateur aux cheveux gris. Deux reportages de "Thalassa" ont été récompensés par le prix Albert-Londres dans les années 90.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.