Parkinson : Catherine Laborde brise le silence sur sa maladie

Parkinson : Catherine Laborde brise le silence sur sa maladie©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 14 octobre 2018 à 09h50

"Trembler", c'est le titre du nouveau livre de Catherine Laborde publié chez Plon. Un titre dont elle peine à se souvenir dans l'interview diffusée dans "Sept à huit" ce dimanche 14 octobre.

Hélas, cet ouvrage ne relève pas de la fiction.

À 67 ans, l'ancienne présentatrice météo révèle être atteinte depuis 2014 de la maladie de Parkinson qu'elle vit comme une défaite. Un mal qui l'empêche aujourd'hui d'écrire à la main, mais aussi de faire du vélo dont elle a pris conscience devant les ascenseurs de TF1. "Pendant deux minutes, je ne savais plus où je me trouvais. Plus aucun repère, estomaquée. (...) Je pensais que j'en demandais trop à ma tête, je ne reliais pas la fatigue à une maladie. Mon neurologue m'a alors livré le diagnostic. (...) La crainte s'est emparée de moi. La météo, c'est du direct. J'avais peur de confondre les nuages avec le soleil", explique au JDD celle qui avait quitté TF1 après 28 ans de bulletins début 2017, pas uniquement à cause de la maladie, mais parce qu'il fallait, selon elle, "passer la main".



"Je me suis aperçue que les absences de mémoires étaient quotidiennes. (...) Seul mon mari était dans la confidence", se souvient dans le JDD celle qui s'estime "dans l'œil du cyclone" depuis Parkinson. "Les mots ne viennent pas, ou bien abîmés. J'écris "prétendant" à la place de "précédent". Un mot en recouvre un autre. (...) C'est très nouveau pour moi : même dans l'œil du cyclone, la mort, la destruction, l'anéantissement m'apparaissent plus proches que jamais", décrit Catherine Laborde dans l'hebdomadaire. "Cette maladie incurable est invisible. Il faut qu'on nous voie", explique au JDD celle qui demande que les aidants soient mieux rémunérés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.