Obsèques de Mireille Darc : la présence de Brigitte Macron avait été "annoncée par le protocole"

Obsèques de Mireille Darc : la présence de Brigitte Macron avait été "annoncée par le protocole"
Le mari de Mireille Darc Pascal Desprez, Alain Delon et Véronique de Villèle aux obsèques de la comédienne le 1er septembre 2017 à Paris.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 08 septembre 2017 à 16h07

POLÉMIQUE. Véronique de Villèle, amie de la comédienne décédée le 28 août, affirme que la première dame devait bien assister à la cérémonie à Paris.



Il y a quelques jours, l'animatrice Véronique de Villèle regrettait, sur les réseaux sociaux, l'absence de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, et de l'épouse du chef de l'État aux obsèques de Mireille Darc, le 1er septembre en l'église Saint-Sulpice à Paris. Un message auquel a répondu l'animateur Bernard Montiel, ami de Brigitte Macron, expliquant qu'elle s'était "interdit" d'assister à la cérémonie pour ne pas "qu'on dise qu'elle s'impose". "Qu'on puisse lui reprocher son absence me dégoûte", a-t-il déclaré à VSD.



BRIGITTE MACRON AURAIT DÛ ÊTRE ASSISE "À CÔTÉ D'ALAIN DELON"

Mais l'ex-animatrice de "Gym tonic", dans les années 80, ne se satisfait pas de cette réponse. Elle redit que la présence de la première dame avait bien été "annoncée par le service du protocole" et qu'elle aurait dû s'assoir "à côté d'Alain Delon". "On attendait madame Macron. J'aidais à l'organisation de la cérémonie dans l'église", a expliqué Véronique de Villèle sur Cnews jeudi 7 septembre. "Au dernier moment, on nous a dit : 'non, elle ne viendra pas'". "Il a fallu (...) qu'on change" le placement, "c'était un peu compliqué".

"MOI J'AI PERDU MA SOEUR"

Quant aux propos de l'animateur, elle ironise : "Je ne savais que madame Macron avait comme porte-parole Bernard Montiel". Véronique de Villèle qu'il "n'a probablement pas beaucoup d'autres choses à faire que de parler de ça". "Je préfère qu'on parle de la femme exceptionnelle qu'était Mireille que d'un ragot", explique-t-elle.

Mais l'animatrice tempère : ce n'est "pas grave", "tout ça, on s'en fiche, moi j'ai perdu ma soeur". Elle explique son message sur Twitter et Facebook : "J'étais triste. Aujourd'hui, je suis ouverte en deux", après la disparition de celle qu'elle connaissait depuis 50 ans.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU