NRJ Music Awards : la production répond aux polémiques

NRJ Music Awards : la production répond aux polémiques©Wochit

, publié le samedi 10 novembre 2018 à 11h54

C'est Nikos Aliagas qui est une fois de plus aux commandes des NRJ Music Awards ce samedi 10 novembre. C'est déjà la 20e édition de la cérémonie.

20 ans de shows, de prix, mais aussi de polémiques.

Parmi elles, la sempiternelle question : les stars sont-elles payées pour venir chanter ? Non, répond au Parisien le coordinateur général de l'événement Jacques Grimal. "Mais les faire venir coûte cher. Ils arrivent avec de grosses équipes, il y a des billets d'avion et ce ne sont pas des classes éco. Les labels payent les transports, et nous les prenons en charge à partir de Cannes, transports et logements", détaillent les NRJ Music Awards dans le quotidien francilien.

Si la cérémonie est en grande partie en direct, il peut y avoir des séquences enregistrées à l'avance comme pour U2 il y a quelques années. On reproche souvent à la cérémonie son palmarès, mais surtout ses nominations qui s'expliquent simplement. Si le rappeur Lartiste n'est pas nommé cette année, c'est parce que "le streaming n'est pas le critère de sélection numéro un".



Pour avoir la chance d'être sélectionné il fallait cette année, parmi d'autres critères avoir publié sa chanson entre le 25 septembre 2017 au 30 septembre 2018 et être diffusé sur les groupes NRJ et TF1. Ici c'est uniquement le public qui vote, sur Internet.

Et pas question de laisser penser que les votes pourraient être truqués. "La gestion des votes est confiée à une entreprise externe pour ne pas être accusé ou soupçonné de favoritisme. Tout est extrêmement transparent", souligne Jacques Grimal dans Le Parisien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.