Monica Bellucci : quand sa beauté la fait souffrir

Monica Bellucci : quand sa beauté la fait souffrir ©Wochit

, publié le vendredi 29 juillet 2016 à 22h53

On dit souvent qu'il faut souffrir pour être belle, mais on peut aussi souffrir d'être belle. C'est ce qu'a raconté Monica Bellucci dans les colonnes du magazine Elle dont elle fait la Une.

A 51 ans, la star italienne toujours aussi rayonnante fait le bilan. Et si dans sa vie sa beauté l'a sans doute aidée pour se démarquer, elle révèle qu'elle peut aussi être une souffrance. "J'ai été aimée, et j'ai souvent été trai­tée, aussi, non pas comme un trophée, le mot est trop fort, trop complai­sant, mais comme... un objet d'expo­si­tion. Et parfois je ne m'en suis pas rendu compte", explique celle qui dès l'âge de 13 ans est mannequin et fascine par son physique. Dès pudique, l'ancienne compagne de Vincent Cassel confie que ce physique avantageux a pu être un obstacle dans ses relations amoureuses.



"Quand je n'ai pas été aimée, lorsque je n'ai été que la repré­sen­ta­tion d'un ego, j'ai toujours fini par le comprendre au moment où il n'y avait pas le "vouloir le bien de l'autre", analyse celle qui remercie ceux qui lui ont fait du mal de lui avoir fait prendre conscience de ses faiblesses. En clair, Monica Bellucci souhaite être aimée pour ce qu'elle est et non pour ce qu'elle représente.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.