Miss France 2017 : guerre des miss dans le Nord-Pas-de-Calais

Miss France 2017 : guerre des miss dans le Nord-Pas-de-Calais

Sylvie Tellier à Paris, le 5 décembre 2011 (archives). Des candidates malheureuses au concours de Miss Nord-Pas-de-Calais dénoncent une "supercherie".

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 27 septembre 2016 à 16h30

Election agitée pour Laurine Maricau. La nouvelle Miss Nord-Pas-de-Calais est au centre d'une polémique, depuis qu'elle est montée sur le podium régional, samedi dernier, sésame pour concourir au titre de Miss France.

Plusieurs candidates malheureuses dénoncent une "supercherie", révèle Télé Star lundi 26 septembre.

C'est Charlotte Depaepe, Miss Bapaume 2015, qui s'est faite la porte-parole des reines de beauté mécontentes. Elle accuse l'organisation d'avoir favorisé Laurine Maricau, notamment en lui faisant bénéficier des talents du maquilleur officiel des Miss France. Les autres candidates, elles, auraient été maquillées par des élèves d'une école de maquillage. Par ailleurs, les miss déçues assurent que le chorégraphe de la soirée aurait été renvoyé après avoir révélé "qu'il avait reçu l'ordre de mettre Laurine Maricau en avant dans chaque chorégraphie".

"AUCUN TRAITEMENT DE FAVEUR, SELON SYLVIE TELLIER"

Du côté du comité Miss France, on nie les accusations en bloc. La directrice général, Sylvie Tellier, assure qu'il n'y a eu "aucun traitement de faveur". L'attribution des maquilleurs se fait par tirage au sort, a-t-elle expliquée. Quant au chorégraphe, il aurait été "remercié", "parce qu'il ne convenait pas".

Toutefois, l'ancienne Miss France a tout fait pour apaiser les tensions. "Elles ont beaucoup de pression et ce n'est pas facile pour elles, surtout dans cette région et pour cette élection qui, ce soir-là, a été appréciée par plus de 3.000 personnes."

 
68 commentaires - Miss France 2017 : guerre des miss dans le Nord-Pas-de-Calais
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]