Meghan Markle transformera la famille royale, juge son biographe

Meghan Markle transformera la famille royale, juge son biographe

Prince Harry et Meghan Markle

laparisienne.com, publié le mercredi 11 avril 2018 à 11h51

« Le futur de la couronne sera façonné par Kate, William, Meghan et Harry », selon lui.

« Meghan et Harry vont former un couple très influent. Ensemble, ils peuvent provoquer d'importants changements », affirme Andrew Morton, dont la biographie non autorisée de Meghan Markle, « Meghan : A Hollywood Princess », est publiée jeudi.

 

LIRE AUSSI >Selon son biographe, Meghan Markle «se rêvait en Lady Diana 2.0»

 

Selon son analyse, Meghan Marklefera partie des « Quatre Fantastiques », soit la jeune génération au cœur de la famille royale, une institution qu'elle souhaite contribuer à transformer. « Le futur sera façonné par William, Harry, Kate et Meghan. Ils seront perçus comme bien plus militants que les précédents couples royaux », anticipe l'auteur auprès de l'AFP.

 

Harry comme « ambassadeur » dans le Commonwealth 

Il prédit ainsi qu'Harry et Meghan seront le visage de la famille royale dans les pays du Commonwealth, particulièrement en Afrique, tandis que l'aîné d'Harry, le prince William, second dans l'ordre de succession, et son épouse Kate, représenteront la monarchie au Royaume-Uni.

 

« Les observateurs de la famille royale regardent désormais vers l'avenir, et anticipent que la monarchie va profondément se transformer », explique-t-il. Meghan va accélérer ce changement ».

 

Toujours selon lui, Meghan Markle « apparaît comme une femme pondérée, éloquente et réfléchie ». Mais elle va néanmoins devoir modérer certains de ses engagements militants en rejoignant la famille royale, qui a toujours affiché sa neutralité politique. Meghan « sait exactement où elle met les pieds », tempère-t-il.

 

Elle fait déjà du bien à Harry 

Au sein du couple, Andrew Morton estime que le prince Harry « a plus à gagner » de cette relation que Meghan. « Avec elle, il a compris qu'il avait trouvé la bonne personne. Il sait qu'elle peut l'aider à devenir l'homme qu'il a toujours voulu être ».

 

Le biographe juge « extraordinaire » que Meghan, de nature prudente, ait rapidement eu deux rendez-vous avec le prince Harry, et ait décidé de le rejoindre au Botswana pour des vacances au début de leur relation.

 

« Certains ont froncé les sourcils à Buckingham Palace », rappelle Andrew Morton. « C'était la quatrième jeune femme qu'il emmenait en safari ». Mais Harry, se pliant aux traditions de la famille royale, a bien demandé à la Reine son accord pour le mariage.

 

« Il y a quelques années, quand il était encore un jeune homme qui buvait et titubait en boîte de nuit », la monarque aurait été « bien plus réservée » à l'idée de voir Harry épouser une actrice américaine divorcée, estime enfin l'auteur.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.