Les enchères de Christophe rapportent 650.000 euros

Les enchères de Christophe rapportent 650.000 euros
Le chanteur Christophe en décembre 2002 à Paris

, publié le dimanche 08 novembre 2020 à 19h11

Vendus aux enchères, les objets rares qui peuplaient l'appartement du chanteur Christophe ont rapporté 650.000 euros, frais compris, soit six fois l'estimation, a indiqué dimanche la maison chargée de l'opération.

Une belle empoignade a notamment eu lieu autour d'une guitare ayant appartenu à l'artiste, peinte à son effigie par Enki Bilal: pour une offre à 4.000 euros, l'instrument a finalement été adjugé à 25.000 euros. Au total, l'acquéreur a dû payer pour cette pièce 32.500 euros, en y ajoutant les frais (qui peuvent donc grimper à hauteur de 25% du prix d'adjudication).

"C'est la magie et la différence entre un musicien populaire un musicien culte. Christophe est culte, tout ce qui touche à sa personne, à son environnement, suscite plus que la passion, la ferveur", a commenté dans un communiqué transmis à l'AFP Arnaud Cornette de Saint Cyr, sous le marteau duquel s'est déroulée la vente. 

M. De Saint Cyr évoque encore des "résultats incroyables", après une vente, réalisée samedi, à huis clos, par téléphone et internet, confinement oblige.

Un des juke-boxes de l'artiste a été vendu 24.000 euros (frais compris, pour une estimation à 6.000), son disque d'or pour son tube "Aline" a trouvé preneur pour 15.000 euros (frais compris, pour une estimation à 800) tandis qu'un lot de lunettes estimé 250 euros a été adjugé à 11.000 (frais compris).

Les fans et les autres pouvaient aussi acquérir ses vêtements de scène, entre marinières et blousons de cuir, des éléments de son studio d'enregistrement - des synthés à la console de mixage - ou encore sa table de poker.

D'autres objets plus insolites figuraient dans le catalogue, comme une boîte de boules de pétanque - marquées du nom du musicien - ou encore ce "pot de fleur fétichiste", ainsi présenté par la maison de ventes, soit un vase en bronze en forme de bottine à lacets.

Daniel Bevilacqua, de son vrai nom, est décédé le 16 avril à 74 ans "des suites d'un emphysème", une maladie pulmonaire, avait annoncé à l'AFP le jour de son décès son épouse Véronique. 

Quelques mois plus tard, elle a confessé que le chanteur avait succombé des suites du Covid-19. 

"Je n'ai jamais voulu cacher le Covid, c'est juste que je ne le savais pas. Lorsqu'il est arrivé à l'hôpital, c'était pour sa crise d'emphysème", avait-elle confié sur RTL.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.