Le grand retour de "l'Ecole des fans"

Le grand retour de "l'Ecole des fans"©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 30 octobre 2017 à 16h25

Les enfants bientôt mis à l'honneur par Cyril Hanouna. L'information a été révélée ce lundi par Le Parisien. L'animateur vedette de C8 aurait déjà enregistré le premier numéro de "Little Big Stars", un mélange de "La France a un incroyable talent" et de "L'Ecole des fans". 30 enfants âgés de 5 à 13 ans ont été sélectionnés parmi 150 participants, pour prendre part à cette nouvelle aventure.



"Il n'y a pas de jury, pas de note, pas d'élimination. Il y a juste des enfants exceptionnels qui sont là pour vous faire kiffer", a expliqué Cyril Hanouna au quotidien. Le premier prime devrait être diffusée sur C8 d'ici la fin de l'année.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
169 commentaires - Le grand retour de "l'Ecole des fans"
  • Noooooonnnnnn! C'est une insulte à Jacques Martin .... Après l'école des fans , l'école des profanes ! Pauvre France qui se liquéfie ....

  • un niveau plus que bas, des propos douteux et vous mettez des enfants dans le coup ? mais que fais le CSA ?

  • Hanouna , celui qui aurait du disparaitre de nos petites lucarnes , plus inquiétant on lui confie des enfants dont il n'atteint pas le niveau,, protection en haut lieu, inexplicable, d'autres se sont fait virer pour moins que ça

    Vous allez participer?

    je laisse ceci aux corses

  • Pauvres enfants ! Cotoyer des archétypes de l'inculture comme Hanouna ou Castaldi, ils vont en sortir débiles, comme leurs parent qui les ont amené là...

  • Jacques Martin s'était inspiré de "L'Ecole des femmes", mais en ce temps lointain, on avait un minimum de culture et on évitait encore de parler un volapük incompréhensible et vulgaire. L'époque a changé, et il est indispensable d’abaisser le niveau comme à l’éducation nationale.