Le fabuleux destin de la Mère Brazier, reine des bouchons lyonnais

Le fabuleux destin de la Mère Brazier, reine des bouchons lyonnais©LEPOINT

LEPOINT, publié le mardi 12 juin 2018 à 15h01

Née un 12 juin, Eugénie Brazier fut le premier chef à obtenir 3 étoiles pour ses deux restaurants, un exploit resté rarissime. Un doodle lui rend hommage.

Elle aurait eu 123 ans, mais Google n'aime guère les comptes ronds. C'est ce 12 juin 2018 que le moteur de recherche a décidé de rendre hommage à Eugénie Brazier, dite la Mère Brazier, première chef - avec sa consœur Marie Bourgeois - à avoir décrocher 3 étoiles au Michelin, et surtout premier chef à obtenir 3 étoiles pour ses deux restaurants.

Sa destinée est peu commune. Fille de paysans de l'Ain, la voilà chassée par son père de la ferme familiale parce qu'elle est tombée enceinte. Elle trouve une place de nourrice à Lyon dans une famille qui en fait bientôt sa cuisinière en titre. La naissance d'

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.