Le coup de colère du père de Jean-Luc Delarue

Le coup de colère du père de Jean-Luc Delarue©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 02 août 2016 à 19h20

Près de 4 ans après la disparition de son fils, Jean-Claude Delarue utilise le réseau social pour revenir sur les zones d'ombre qui entourent la mort de l'ancien animateur. Dans un premier message, il s'interroge : "Ce mois-ci marquera le 4e anniversaire de la mort de mon fils Jean-Luc.

Nous ne l'avons apprise que 26 heures plus tard. Pourquoi ?" Il poursuit : "Je n'ai connu la vraie date de la mort de mon fils Jean-Luc que quand j'ai demandé son acte de décès".



Mort le 23 août 2012 d'un cancer de l'estomac à l'âge de 48 ans, l'animateur a été enterré de manière très mystérieuse. Jean-Claude Delarue affirme : "Nous n'avons pas pu le voir une dernière fois. Et il a fallu enquêter pour savoir qu'il a été enterré dans un espace du cimetière parisien de Thiais." Au mois de mars, les parents de l'animateur avaient donné une interview à Paris-Match. Jean Claude Delarue avait expliqué son nouveau combat : "Parce que je veux éviter à d'autres familles un tel calvaire, je milite pour que la loi permette aux parents d'un enfant adulte marié d'être informés de son décès ainsi que de l'endroit où il est enterré. Sauf s'il existe une volonté contraire écrite. Pour moi, ce combat continuera. C'est une question de principe et notre devoir de parents."
 
40 commentaires - Le coup de colère du père de Jean-Luc Delarue
  • La femme de Jean-Luc avait l'obligation morale de prévenir les parents ! On envoie la lettre de décès, sans commentaires si l'on ne veut pas de rapports et puis c'est tout !

  • c'est bien triste pour les parents mais il faut s'aimer vivants quel rapport ces parents avaient ils avec leur fils et surtout la belle fille mais ce n'est pas une raison les parents souffriront jusqu'à leur mort on ne peut se remettre de la disparition d'un enfant et d'autant dans ces conditions
    Courage

  • Jean luc delarue était majeur, conscient et avait une femme. C'est une fois mort que son père pense a le voir ? Il vaut mieux profiter lorsque l'on est vivant. Cher Monsieur je vous souhaite bien du courage mais il va faloir que vous fassiez avec. Je pense que la femme de Jean luc savait ce qu'elle faisait. Posez-vous les bonnes questions : Pourquoi je n'ai pas vu mon fils plutôt.

    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vos propos... Lorsque j'ai enterré mon Papa, mes frères étaient là, mais pas ma petite sœur. Je l'ai écartée volontairement car elle avait prononcé des mots blessants et surtout des injures à son encontre ; par conséquent j'estimais qu'elle n'avait pas sa place à nos côtés ce jour là... Elle en souffre mais ne parle plus à personne de la famille à cause de son époux... Quant à mon frère ainé, il était mené par le bout du nez par sa femme et n'a donc jamais passé de temps avec lui ce qu'il regrette amèrement aujourd'hui... Comme vous le voyez, on ne fait pas toujours ce que l'on veut... Je suppose que JL Delarue préférait avoir la paix avec sa femme et écoutait ses exigences....

  • Tout à fait d'accord avec le Père de JC Delarue car il me semble que bien au contraire que les Parents devraient être les premiers informés du décès de leur enfant......., et cela même si il y a désaccord avec la femme ou le gendre.......! c'est quand même la Maman qui a mis son enfant au monde........, il ne faut pas oublier que l'amour d'une mère est inaltérable et unique !!!!! je me mets à la place de vous M. Delarue et de votre Epouse.......!!! cela a du être un vrai calvaire de vivre ça!!!!

    Oui l'amour d'une mère pour son enfant est inaltérable, mais souvent, les belles-filles gardent jalousement leur mari et les incitent à ne pas contacter leurs parents trop souvent... La femme de mon frère aîné a exigé de lui qu'il cesse tous contacts avec sa famille... Maintenant que Papa est décédé, chaque fois qu'il téléphone à Maman, et ce n'est pas souvent, il regrette de ne pas avoir passé plus de temps avec Lui... Dommage !!!! maintenant il est trop tard pour y penser

  • Oui, Mr Delarue père a raison, c'est inadmissible de ne pas être informé de la mort de son enfant !!!! Oui dans une famille normale, on se fréquente beaucoup parents-enfants, oui, on ne fait pas des enfants pour nous, oui,i les parents sont là pour aider les enfants et réciproquement, nul n'est à l'abri !!!!!! Mais moi qui pense avoir élevé mes enfants correctement, je suis sans nouvelles de ma fille de 41 ans et de mes deux petits enfants, depuis deux ans et demi.... sans trop savoir pourquoi ? C'est une souffrance épouvantable, mais que faire ? et précisant que nous ne sommes pas dans une famille où l'argent coule à flot....Alors, ne connaissant pas l'histoire familiale de Jean Luc, que j'appréciais beaucoup, je me dis que je n'ai pas a juger les conflits qui le séparaient de ses parents, mais il faut penser au désespoir de tous les parents en mauvais termes avec leur progéniture, et se dire, que nous les parents, on fait comme on peut avec ce que l'on a....et que c'est pas facile tous les jours. Seule la mort est irréversible et définitive donc qu'il milite pour cette loi me parait indispensable....et juste. !!!!!!!

    Vos propos me touchent car c'est ce que vit actuellement ma Maman... Nous étions une famille soudée et lorsque mon frère aîné s'est marié, elle a volé en éclat... La belle sœur lui a tourné la tête et il s'est complètement éloigné... Tout comme ma petite sœur qui a fait la misère à mes parents sans que l'on sache pourquoi... Mais si vous voulez voir vos petits enfants, sachez que personne ne peut vous en empêcher... Il faut simplement faire des démarches auprès des autorités compétentes, mais ça vaut le coup... Ils ont le droit de savoir qu'ils ont des grands parents

    j avais un fils que j adorais plus que tout au monde; atteint d un cancer de l estomac il est décéde quelques mois plus tard.infirmière' de métier j ai soigné mon fils les premiers temps,jusqu au jour ou ma mère et ma fille ainée sont venues faire des histoires et ont pourri la vie de mon fils en utilisant l état de détresse de ma belle fille pour que jene puisse plus voir mon fils.j ai cru devenir folle. quand mon fils est décédé je n ai pas eu le droit de rester 5 minutes seule avec mon enfant. je ne sais pas ou sont les cendres de mon fils.j avais perdu mon mari j étais seule.aujourd hui je vis pour mes pêtites filles, mais quelques chose est mort en moi plus rien n a d importance.pour une maman la mort d un enfant c e'st terrible, on ne s en remet pas. j ai fait graver son nom sur la stèle a cote de son papa et je vais me receuillir. on ne règle' pas ses comptes face à un mort, on a tout le termps aprés, je ne sais pas comment on peut se regarder dans une glace aprés ce genre d agissement.Monsieur, Madame, bon courage.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]