La colère de Donald Trump pour défendre sa femme Melania

La colère de Donald Trump pour défendre sa femme Melania
Donald Trump le 5 juin, à Washington.

leparisien.fr, publié le mercredi 06 juin 2018 à 16h43

Le Président des Etats-Unis s'emporte contre les médias et les «fake news».

Un tweet sanguin et pourquoi pas deux ? Donald Trump vient d'exprimer son agacement envers les médias et les «Fake news». Volant au secours de sa femme dont la disparition de l'espace officiel pendant trois semaines a soulevé bien des interrogations, le président américain s'exprime au lendemain du retour fortuit de la First Lady.

Lundi, Melania Trump a participé à une réception privée à la Maison Blanche, donnée en l'honneur de soldats décorés à titre posthume. Sa présence n'a cependant pas été enregistrée par les caméras, les journalistes ayant soigneusement été écartés de l'événement. Elle a cependant partagé deux clichés de la cérémonie, montrant les familles (et non sa personne), sur son compte Instagram.

« Les fausses informations ont été si injustes et malveillantes envers ma femme notre formidable Première dame, Melania. Pendant sa convalescence, il a été rapporté tout et n'importe quoi sur sa mort imminente, son lifting, son départ de la Maison Blanche pour New York ou la Virginie, sa rupture avec moi... Tout est faux, elle va très bien ! » écrit Donald Trump dans un premier tweet, avant d'enchaîner une seconde salve.

«Quatre reporters ont repéré Melania à la Maison Blanche la semaine dernière marchant gaiement vers un rendez-vous. Ils n'ont jamais rapporté ce fait car il aurait pu bousculer le récit nauséabond selon lequel elle vivait dans une autre partie du monde, était vraiment malade ou autre. Les fausses informations sont vraiment mauvaises ! » dit -il encore.

Selon des informations recueillies par Politico, pendant sa longue absence, Melania Trump n'a pas voulu répondre aux besoins d'informations de Washington sur sa vie privée.

Contrairement à l'omniprésence de son mari sur le terrain médiatique, Melania Trump refuse de jouer le jeu. Elle n'avait pas été vue en public depuis le 10 mai dernier. Mais elle avait fait une déclaration : «Je vois que les médias font des heures supplémentaires pour se demander où je suis et ce que je fais. Soyez rassurés: je suis là, à la Maison Blanche, avec ma famille. Je me sens très bien et je travaille dur au nom de mes enfants et du peuple américain » écrivait-telle sur Twitter.

La First lady ne sera pas aux côtés de son mari à l'occasion du sommet du G7, les 8 et 9 juin prochains au Canada, ni lors du sommet de Singapour, où le président américain doit enfin rencontrer Kim Jong-un.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.