L'université de Yale retire son doctorat à Bill Cosby

L'université de Yale retire son doctorat à Bill Cosby
L'acteur Bill Cosby et sa femme.

leparisien.fr, publié le dimanche 06 mai 2018 à 15h22

Condamné pour agressions sexuelles, le comédien poursuit sa chute.

Jugé coupable la semaine dernière d'agression sexuelle en 2004 sur l'ancienne basketteuse Andrea Constand, Bill Cosby est devenu persona non grata.

 

Jeudi 3 mai, en accord avec « ses nouvelles normes de bonnes conduites », l'Académie des Oscars a expulsé l'ex-star du Cosby Show. A son tour, l'université de Yale a décidé de lui retirer le doctorat honorifique qu'il avait reçu en 2003.

 

« Cette décision se fonde sur les décisions d'un tribunal, apportant des preuves claires et convaincantes de la violation des standards de décence fondamentaux partagés par la communauté de Yale ; conduites inconnues du comité au moment de décerner ce diplôme », peut-on lire dans le communiqué de l'université relayé par CBS. C'est la première fois, en 300 d'existence de la prestigieuse école, qu'un diplôme honorifique est retiré.

 

En 2014 déjà, un groupe d'étudiants avait pressé l'Ivy League School, de confisquer ce doctorat, après des accusations publique qui dénonçaient le fait que Bill Cosby ait drogué plusieurs femmes avant de les abuser.

 

«Yale s'engage à éliminer toute conduite sexuellement déviante» a réaffirmé l'université de Yale dans son communiqué. L'université de Temple, Carnegie Mellon, Notre Dame, Johns Hopskins... plus de 20 collèges et universités ont déjà révoqué des titres honorifiques relatives à l'ex-star adorée du petit écran.

 

«Un prédateur avec les femmes durant des décennies»

 

Le procureur qui a mené l'accusation contre Bill Cosby lors de son procès a estimé jeudi que « justice (était) faite » après que l'acteur américain a été reconnu coupable d'agression sexuelle, un « moment auquel il a échappé pendant trop longtemps ».

 

«L'argent, le pouvoir ou votre statut ne nous empêcheront pas d'ouvrir une enquête criminelle et d'engager des poursuites », a déclaré, lors d'une conférence de presse, Kevin Steele, pour qui Bill Cosby « s'est comporté comme un prédateur avec les femmes durant des décennies ».

 

Le comédien de 80 ans a été déclaré coupable de trois chefs d'accusation et risque 30 ans de prison. La victime, Andrea Constand, était présente dans la salle d'audience lors du prononcé du verdict, après 14 heures de délibération.

 

« Finalement, les femmes sont crues », avait déclaré, à la sortie du tribunal, Gloria Allred, avocate de plusieurs femmes se présentant comme des victimes de Bill Cosby et d'autres victimes présumées d'agressions sexuelles, mais qui ne représentait pas Andrea Constand.

 

 

 

 

 

 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.