L'appel à l'aide de Charlotte Valandrey à TF1

L'appel à l'aide de Charlotte Valandrey à TF1©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 19 juin 2018 à 12h45

Après une longue traversée du désert, la comédienne Charlotte Valandrey perce l'écran dans la série "Demain nous appartient" sur TF1. C'est elle qui a presque supplié la chaîne de lui donner le rôle, révèle Télé Loisirs.

La carrière de Charlotte Valandrey n'a pas toujours été facile.

Star de la série "Cordier, juge et flic" entre 1991 et 2000, elle ne faisait depuis que de brèves apparitions à la télévision. Battante et persévérante, elle n'a jamais perdu espoir. C'est elle qui a souvent rappelé à TF1 qu'elle était disponible et prête à reprendre du service. "Pendant trois ans, j'ai appelé la directrice de la fiction de TF1 pour lui dire : 'Je suis en train de me reconstruire, j'élève seule ma fille ; sans travail je n'y arriverai pas !' Si je n'avais pas agi ainsi, j'ignore si on aurait pensé à m'appeler pour le rôle", a-t-elle déclaré dans une interview accordée à Télé Loisirs. Son obstination a fini par payer puisqu'elle a décroché le rôle de Laurence Moiret dans la série "Demain nous appartient" diffusée sur TF1. "Pendant quinze ans, j'ai attendu le moment où je serais prête à retravailler. Quand le tournage a commencé, j'ai été comblée. Avec Demain nous appartient, la vie m'a fait un beau cadeau", avait-elle déjà confié à Télé Loisirs en septembre dernier.



À l'aube de ses 50 ans, Charlotte Valandrey vient également de sortir son sixième livre "chaque jour, j'écoute battre mon coeur", aux éditions Cherche-Midi. "La vie est belle, mais aussi cruelle. Je remercie mon coeur de battre. Et mon foie de supporter tous les médicaments que je prends ! Dans mon livre, je donne des conseils pour se sentir bien, en faisant part de mon parcours. À 17 ans, le médecin qui m'a annoncé ma séropositivité me donnait six mois à vivre. Plus tard, j'ai subi une greffe du coeur. J'ai appris à vivre dans le présent, à chasser les idées parasites, à être une optimiste vraie", a-t-elle encore déclaré à nos confrères de Télé Loisirs.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU