Karine Le Marchand évoque ces agriculteurs qui enchaînent les conquêtes

Karine Le Marchand évoque ces agriculteurs qui enchaînent les conquêtes©Capture France 5
A lire aussi

Source Téléstar, publié le dimanche 14 janvier 2018 à 12h21

Si pour certains, l'Amour est dans le pré est un échec, cela leur permet d'attirer l'attention de la gent masculine ou féminine. Invitée sur le plateau de l'émission C à Vous sur France 5 vendredi 12 janvier, Karine Le Marchand a dévoilé comment certains agriculteurs rebondissent en piochant dans les courriers reçus, unique lot de consolation.

Des admirateurs et admiratrices qu'ils ne contactent pas forcément pour la vie... mais pour la nuit.



"(L'amour est dans le pré) ce n'est pas du consumérisme sexuel, explique la présentatrice de l'émission Karine Le Marchand. En tout cas... pas pendant le tournage. Après, c'est vrai qu'il y en a qui s'en donnent à coeur joie tout l'été. Ils nous le disent. Quand, à la fin de la saison, ils n'ont pas trouvé l'âme soeur, ils font 'Alors, mon courrier ! on va commencer par l'ouvrir'. Puis ils font le tour de France." On est loin du romantisme affiché sur M6 !

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
71 commentaires - Karine Le Marchand évoque ces agriculteurs qui enchaînent les conquêtes
  • vraiment super karine, sympa, rigolote, sensible, toujours touchée et sensible à leurs histoires, toujours à l'écoute des agriculteurs.
    C'est la copine qu"on aimerait avoir. Merci Karine.

  • une souris comme elle chez moi , je tue le chat !

  • a la ferme,,,c l'heure de la traite !

    et de consommer du saucisson !

  • Cette émission c'est tout simplement la nouvelle forme des années 30, du Mac et de la Maquerelle, ou plus distinguée des années 80 de tournait manège..

  • Elle est née au pays des bisounours, ou quoi? Il faudrait arrêter de nous prendre pour des demeurés!