Johnny Hallyday : l'anecdote méconnue de Nana Mouskouri

Johnny Hallyday : l'anecdote méconnue de Nana Mouskouri©Wochit

6Medias, publié le mardi 30 janvier 2018 à 21h32

On l'a peu entendue depuis la mort de Johnny Hallyday, et pourtant Nana Mouskouri l'a bien connu. "Je connais Johnny depuis toujours.

Depuis mon arrivée en France en 1961. Sa disparition me fait une peine inouïe... D'autant qu'une semaine plus tôt nous quittait Louis Hazan, le très grand patron des disques Philips qui nous avait signé Johnny et moi", se souvient la chanteuse dans une interview accordée au magazine Nous deux, relayée par Voici.



Un soir, Nana Mouskouri et Louis Hazan vont voir Johnny en concert à Reims avec une surprise dans leurs valises, le producteur américain Quincy Jones qui tient à rencontrer la bête de scène. Problème, à la fin du show, Johnny Hallyday va se faire désirer. "Johnny devait nous rejoindre dans un club après le spectacle, nous avons attendu cinq heures et il n'est jamais venu. C'était Johnny", raconte Nana Mouskouri dans Nous deux. Ce n'est que des années plus tard que les deux artistes vont collaborer.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
52 commentaires - Johnny Hallyday : l'anecdote méconnue de Nana Mouskouri
  • Une Grande Dame. Avec une très belle voix et un répertoire très varié. Je l'apprécie beaucoup. En plus, elle a la classe et ne change pas : Incroyable, malgré quelques rides au visage (Normales car dues à son âge), elle ne change pas d'années en années. On lui donne 20 ans de moins que son âge réel. Chapeau.

  • le niveau baisse dans les revelations. Ici paris,France-dimanche, nous-deux, et avant tout Orange. Comment faire de l'info avec Rien. On avait déjà BFM avec ces présentateurs digne de la piste aux étoiles, rien ne nous sera épargné

    Il vous reste votre libre arbitre !
    Je cite "rien ne nous sera épargné"; mais vous avez le choix de vos lectures et de vos sources d'informations, non ?

    oui enfin difficile d'avoir son libre arbitre avec le matraquage médiatique!!

  • Ça me fait marrer ceux qui disent que ce genre d'infos ne les intéresse pas. Ils n'ont qu'à pas les lire et passer à une autre page. Personne ne les oblige. Surtout pour poster des commentaires aussi puérils.

  • C'était quand? si cela s'est passé en 61 Johnny avait 17 ou 18 ans, il débutait dans salut les copains avec Daniel Filipacchi, donc il est excusable, il ne connaissait pas le grand Quincy Johnes

  • comment a-t-on fait pour se passer de cette info jusqu'à maintenant ??? On nous cache vraiment des trucs pas possible !