Jane Birkin se livre à coeur ouvert sur la mort de sa fille

Jane Birkin se livre à coeur ouvert sur la mort de sa fille
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 20 mars 2017 à 19h12

Trois ans après la mort de sa fille, Jane Birkin s'est confiée en exclusivité dans l'émission de TF1 "Sept à huit".



L'actrice et chanteuse est notamment revenue sur ses problèmes de santé et sur la disparition de sa fille, Kate, en décembre 2013.

"J'ai été très déstabilisée, foudroyée", avoue-t-elle pour expliquer ses deux ans de silence. Sur sa maladie, elle explique avoir dû endurer "trois transfusions par semaine". "C'était lourd, j'étais à l'hôpital Avicenne, ils étaient merveilleux, et ils m'ont repêché de cette affaire", reconnaît Jane Birkin avant de confier ne plus vouloir "perdre un instant maintenant". Jane Birkin en a profité pour remercier les Français qui l'ont soutenu dans ces moments difficiles. "Je n'avais pas à me plaindre, les gens se sont vraiment conduits exquisément. Ils étaient vraiment délicats, très très délicats", a-t-elle lancé, reconnaissante, dans "Sept à huit". Aujourd'hui, Jane Birkin retrouve le sourire avec les chansons de Serge Gainsbourg qu'elle réinterprète à travers le monde, accompagnée d'un orchestre symphonique.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
79 commentaires - Jane Birkin se livre à coeur ouvert sur la mort de sa fille
  • son enfant est née en 1967 ;c'est pas un enfant c'est une grand' mère sans doute

  • changez un peu de titre !

  • Moi aussi j'ai perdu ma fille ....... non je dirai NOUS aussi avec mon mari ...... !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Ce sont des cicatrices qui ne se referment jamais, j'en sais également quelque chose, comme
    beaucoup d'autres personnes d'ailleurs !!!

  • C'est indécent de nous servir ce triste évènement 3 ans après l'avoir déjà relaté. Il y a des millions de drames humains dans ce monde. Un peu de pudeur serait souhaitable!