Hollande candidat en 2022 ? "Je ne dis pas qu'il peut y arriver, mais je dis juste qu'il doit y penser", estime Trierweiler

Hollande candidat en 2022 ? "Je ne dis pas qu'il peut y arriver, mais je dis juste qu'il doit y penser", estime Trierweiler
Valérie Trierweiler, le 6 juillet 2016, à La Rochelle.

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 18 septembre 2019 à 13h00

Invitée d'Europe 1 mercredi pour parler de son nouveau livre "On se donne des nouvelles", Valérie Trierweiler a estimé que Nicolas Sarkozy ou son ancien compagnon François Hollande "n'aim(ai)ent que la politique" et "ne viv(ai)ent qu'à travers ça".

Cinq après "Merci pour ce moment", vendu à plus de 600.000 exemplaires, Valérie Trierweiler sort ce mercredi 18 septembre un nouveau livre. "On se donne des nouvelles" (Les Arènes) est un recueil de ses grands reportages publiés dans Paris Match ces 30 dernières années.

Elle y évoque notamment son ancien compagnon, l'ex-président de la République François Hollande.

"Nous nous sommes revus discrètement et sans casque", écrit-elle notamment, dans une allusion à peine voilée aux ses photos volées publiées par Closer, qui avait révélé la liaison du président de la République avec Julie Gayet. Il se rendait à scooter, et avec un casque, voir la comédienne. Valérie Trierweiler explique aussi qu'après l'élection d'Emmanuel Macron, François Hollande a demandé à la voir et qu'elle a refusé.

"Je n'ai plus de contact" avec lui, a-t-elle assuré mercredi sur Europe 1. Mais si elle ne le côtoie plus, l'ancienne première dame est persuadée que François Hollande pense à l'élection de 2022. "Il veut de nouveau se placer dans la course à la présidentielle, c'est certain. C'est sa nature, son obsession, sa raison de vivre", écrit-elle dans son livre, assurant qu'il veut "prendre sa revanche sur Macron".




"Ses séances de signature sont comme des campagnes électorales"

"Je ne dis pas qu'il peut y arriver, mais je dis juste qu'il doit y penser", a-t-elle assuré sur Europe 1. "Je vois quand il s'est engagé dans la primaire en 2010-2011, qu'il était à 3% et que personne ne croyait en lui, il s'est lancé dans la stratégie des petits pas, un pas après l'autre et il a remonté la pente ainsi", a-t-elle rappelé.

"Aujourd'hui, personne n'y croit, je n'y crois guère non plus, mais ses séances de signature sont comme des campagnes électorales", analyse-t-elle. "Il y pense, comme Nicolas Sarkozy a continué à y penser, comme Lionel Jospin a continué à y penser alors qu'il s'était retiré de la vie politique. Ces hommes-là ont fait de la politique toute leur vie. Ils n'aiment que ça, ils ne vivent qu'à travers ça", a-t-elle insisté. 



De nouveau amoureuse

Aujourd'hui, Valérie Trierweiler semble avoir enterré la hache de guerre avec son ex-compagnon. "Je lui dis 'merci pour ces lendemains', parce qu'aujourd'hui je suis très heureuse dans ma vie personnelle, je suis amoureuse, je suis heureuse professionnellement, je suis heureuse avec mes enfants. J'ai une liberté que je n'avais plus à une période de ma vie, donc finalement je le remercie de m'avoir rendue cette liberté", confie-t-elle. 



La journaliste est actuellement en couple avec l'ancien rugbyman Romain Magellan. "Lui n'est pas président, mais il préside mon cœur", écrit-elle dans son dernier livre. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.