Harcèlement sexuel : son ami accusé, Anne Roumanoff sous le choc

Harcèlement sexuel : son ami accusé, Anne Roumanoff sous le choc©Wochit

6Medias, publié le dimanche 29 octobre 2017 à 10h08

À quelques jours de la dernière date parisienne de son spectacle "Aimons-nous les uns les autres", le JDD est allé à la rencontre d'Anne Roumanoff. L'occasion pour l'humoriste de s'exprimer sur son ami de longue date, Gilbert Rozon, le producteur québécois, rattrapé par des affaires de harcèlement sexuel.



Anne Roumanoff se dit sous le choc.

"C'est un choc, je le connais depuis vingt-cinq ans. Il avait été mis en cause il y a vingt ans, mais il avait déjà été blanchi par la justice. J'ai passé des soirées avec lui, je n'ai pas eu le sentiment de serrer 'la main du diable' comme on a pu le dire avec Weinstein", confie-t-elle au JDD.

Quant au hashtag #balancetonporc, qui consiste à dénoncer sur les réseaux sociaux ses harceleurs, Anne Roumanoff reste partagée. "C'est très américain. C'est potentiellement générateur d'excès, mais la parole se libère enfin. On sent clairement une prise de conscience généralisée", reconnaît l'humoriste qui révèle que ce thème sera "forcément abordé" dans son prochain spectacle.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
147 commentaires - Harcèlement sexuel : son ami accusé, Anne Roumanoff sous le choc
  • Ce thème devient d'un ridicule !

  • C est l effet boule de neige, mais hélas c'est un fait et les faits sont dures

  • Il n'y a pas plus aveugle, que celui qui ne veut pas voir.

  • Et pour les hommes je peux vous dire que cela arrive aussi !

    Maintenant il ne faudrait peut être pas tomber dans l'excès ou les règlements de compte !

  • On peut être un gros lourd et avoir du goût. C'est peut-être pour ça qu'elle n'a pas été inquiétée.