Goldman exilé fiscal ? Un proche monte au créneau

Goldman exilé fiscal ? Un proche monte au créneau
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 22 janvier 2017 à 18h27

Alors que "Les Enfoirés" sont à Toulouse pour l'enregistrement du traditionnel concert, il y a un grand absent, Jean-Jacques Goldman. L'artiste a en effet choisi de quitter Marseille pour Londres.

Un départ qui ne serait en rien une volonté d'échapper au fisc, comme le confie l'un de ses amis depuis plus de 30 ans. "Que ce soit clair : son départ n'a strictement rien à voir avec un éventuel exil fiscal, comme on a pu le lire partout. Jean-Jacques a toujours dit son amour de la France et sa reconnaissance envers le pays qui a accueilli ses parents. Il continuera donc de payer ses impôts dans l'Hexagone" , explique Fred Hidalgo sur le site L'Union. L'auteur de la biographie "Jean-Jacques Goldman confidentiel", publié aux éditions de L'Archipel évoque une envie de l'artiste de retrouver un certain anonymat et de pouvoir ainsi emmener ses enfants à l'école en toute tranquillité.



"Quoi de mieux qu'un pays non francophone où il n'est pas connu ni reconnu ? De plus, l'Angleterre offre des atouts culturels supplémentaires à ses filles, leur permettant de découvrir un autre mode de vie et de devenir parfaitement bilingues", analyse-t-il dans L'Union avançant aussi que la montée des extrêmes a aussi pu motiver ce choix de vie. Un ami qui estime que la star a définitivement mis un terme à sa carrière.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU