Geneviève de Fontenay : "je ne suis pas homophobe ni lesbophobe"

Geneviève de Fontenay : "je ne suis pas homophobe ni lesbophobe"
Geneviève de Fontenay à Paris le 23 avril 2018.

publié le jeudi 09 mai 2019 à 18h50

Invitée mardi 7 mai de l'émission "Touche pas à mon poste" sur C8, Geneviève de Fontenay a quitté le plateau après avoir donné son avis sur le projet de loi ouvrant la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. Elle est revenue sur ses propos jeudi sur Twitter.

Mardi, l'ancienne présidente du comité Miss France était l'invitée de Cyril Hanouna dans l'émission "Touche pas à mon poste".

Elle a commencé par évoquer sa relation avec le président de la République. "Cela fait deux ans que je corresponds par SMS avec Emmanuel Macron et je ne le ménage pas", a-t-elle expliqué à l'animateur. "Par exemple, je lui dis que j'espère que la PMA ne sera pas votée (...) Quand on veut faire une loi pour dire qu'à la naissance, un enfant n'aura pas de père à la demande des lesbiennes, je pense que ça ne peut pas marcher. Et ça, je suis contre", a-t-elle poursuivi. Cyril Hanouna lui a répondu qu'il fallait "être ouvert" sur ces questions. D'autres chroniqueurs ont également manifesté leur désaccord. "Si c'est pour entendre ça, je m'en vais", a alors lancé Geneviève de Fontenay, avant de quitter le plateau.


L'expression "maladroite" d'une opinion personnelle

Geneviève de Fontenay a publié une mise au point sur son compte Twitter. "Je comprends que mes propos aient pu blesser mais le déchaînement d'insultes, le lynchage des réseaux sociaux, m'apparaissent injustifiés. Ceux qui me connaissent le savent, je ne suis pas homophobe, lesbophobe, ni transphobe", a-t-elle écrit.



"J'exprimais, maladroitement peut-être, une opinion personnelle sur la PMA qui doit être respectée !", a-t-elle poursuivi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.