Fogiel, Delormeau : Morandini sort de ses gonds

Fogiel, Delormeau : Morandini sort de ses gonds©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 28 juillet 2016 à 23h09

Nouvel épisode dans l'affaire Morandini. Accusé de chantage par l'animateur d'Europe 1, Marc-Olivier Fogiel sort du silence et se défend dans les colonnes du nouvel obs et de VSD indiquant que leur rivalité date de 2008, lors de son arrivée aux commandes de la matinale d'Europe 1.

Il en profite aussi pour déclarer que s'il avait eu connaissance de l'affaire, il aurait contacté la justice. Une version contestée par Jean-Marc Morandini sur son blog. Le présentateur de Crimes reproche à son rival de jouer les "vierges effarouchées" "sans doute de peur d'une condamnation au pénal" , explique le roi du buzz. Et pour étayer ses propos, il a décidé de sortir les vieux dossiers et sa version des faits. Et c'est là que s'invite un certain Matthieu Delormeau. "En 2006, Marc-Olivier Fogiel, avec qui j'ai à l'époque des relations correctes, me téléphone pour m'expliquer qu'il connait un garçon fabuleux "Matthieu Delormeau" et qu'il sait que je cherche du monde pour Europe et Direct 8", explique-t-il. Un homme que le présentateur du "Divan" sur France 3 aurait alors présenté comme "son mec". Jean-Marc Morandini embauche donc Matthieu Delormeau mais en 2008 il décide de se séparer du chroniqueur, selon lui car il aurait voulu sa place sur Direct 8.



Une décision qui aurait eu pour lui des conséquences importantes pour son avenir à Europe 1. Car Marc-Olivier Fogiel lui aurait dit: "J'ai la direction dans la poche, tu vas payer ce que tu as fait à Matthieu, maintenant c'est toi que je vais faire virer d'Europe". Une phrase qui signait peut-être le début de l'affaire Morandini.
 
72 commentaires - Fogiel, Delormeau : Morandini sort de ses gonds
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]