Dordogne : le dîner vire au cauchemar pour Francis Lalanne

Dordogne : le dîner vire au cauchemar pour Francis Lalanne©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 15 août 2018 à 18h20

En visite dans le Périgord, Francis Lalanne est passé par toutes les émotions. Comme le raconte le site de France Bleu, l'artiste s'est fait dérober sa sacoche avant qu'elle ne soit retrouvée par un enfant de 11 ans.

Francis Lalanne s'est fait une belle frayeur.

À Sarlat (Dordogne), alors qu'il dînait paisiblement en terrasse, l'auteur-compositeur-interprète et acteur français s'est fait voler un objet de valeur, sans que lui ni ses amis ne se rendent compte de rien. Comme le révèle France Bleu, l'artiste de 60 ans s'est fait dérober une sacoche qui contenait une somme d'argent, des papiers, des clefs, des photos et des affaires personnelles auxquelles il est très attaché. Désespérée, la star avait alors lancé un appel, comme on lance une bouteille à la mer, pour qu'on lui ramène l'objet dérobé.



L'incroyable s'est alors produit. Mahé, un petit garçon de 11 ans, a retrouvé la besace du chanteur lundi soir dans un jardin public. Son père a raconté l'histoire à la rédaction de France Bleu : « Nous étions au restaurant et en rentrant nous sommes passés par le parc. Mon petit garçon a trouvé la sacoche derrière un arbre. J'ai regardé à l'intérieur et je suis tombé directement sur le passeport de Francis Lalanne. J'ai cru que c'était une blague. »

Le papa de Mahé est ensuite entré en contact avec France Bleu Périgord, qui affirme avoir joué les intermédiaires avec le chanteur. Ce dernier s'est ému de la nouvelle : « C'est merveilleux, que Dieu bénisse ce petit garçon, je suis bouleversé, il m'a sauvé la vie. » Si Francis Lalanne a été délesté de son argent, il a en revanche retrouvé le reste : les clefs, les papiers, les gri-gris des enfants et le stylo avec lequel il écrit ses poèmes. La belle histoire n'est pas terminée : l'artiste a promis de venir voir le petit Mahé chez lui, avant la rentrée des classes.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU