Démission : la promesse de Nicolas Hulot à Brigitte Bardot

Démission : la promesse de Nicolas Hulot à Brigitte Bardot©Wochit

6Medias, publié le vendredi 26 janvier 2018 à 20h45

Depuis plusieurs mois, la plus fervente défenseuse de la cause animale règle ses comptes avec le ministre de la Transition écologique. Dans son livre "Larmes de combat" qui vient de paraître aux éditions Plon, Brigitte Bardot évoque longuement celui qu'elle qualifie de "son plus grand espoir déçu" : Nicolas Hulot.

Le point de non-retour a été atteint l'été dernier, lorsque le ministre a autorisé l'abattage de 40 loups. Brigitte Bardot s'était alors déchaînée, traitant Nicolas Hulot de "vendu et de lâche" et lui reprochant d'avoir retourné sa veste.



Mais dans son livre, Brigitte Bardot révèle avoir reçu quelque temps après sa sortie fracassante, un appel du ministre de la Transition écologique, comme le rapporte Le Point. "J'étais prise de court, il était penaud, il se confondit en excuses : je ne veux pas que vous soyez fâchée contre moi. Et il m'expliqua pourquoi il avait été contraint de signer cette autorisation, sinon, il aurait démissionné", raconte dans son livre Brigitte Bardot, qui admet l'avoir encouragé à quitter ses fonctions. Mais au cours de cette conversation, c'est surtout la promesse de Nicolas Hulot qui interpelle. "Si dans un an, je n'ai rien changé et je n'arrive à rien, à ce moment-là, je partirai", lui aurait promis le ministre. À quelques mois de l'échéance, Brigitte Bardot doute tout de même de la parole de Nicolas Hulot. "Bien que sincère, ce coup de fil ne me convainc pas, car je pense que le combat animal est sans concession, sans demi-mesure".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
205 commentaires - Démission : la promesse de Nicolas Hulot à Brigitte Bardot
  • Les promesses de Nicolas Hulot, personne totalement incompétente au gouvernement, n'engagent que ceux/celles qui y croient.
    Je ne sais pas ce que notre Président attend de lui ?

  • Depuis qu'il est au gouvernement , Hulot n'a absolument rien fait d'important au niveau de l'écologie, sauf avaler des couleuvres et des boas !

  • Bof, moi si l'élimination d'un excès de 40 loups peut éviter l’éviscération de 40 X 50 brebis, soit 2000 brebis, je suis pour. Oui, je l'avoue, j'aime les brebis.
    Au fait, le "plan loup", vous savez combien ça coûte à L’État cette plaisanterie de bobos des villes fumeurs de hachich? Et bien 23 millions d'euros payés par le contribuable bien sûr.

    bien des bergers, ne veulent ni chiens, ni gardes.. ça coûte trop cher !!! allez voir dans des pays où l'on garde les moutons à "l'ancienne"... A savoir, avec 3 ou 4 chiens.. Lorsqu'un loup s'approche 2/3 chiens arrivent.. ça fait souvent reculer le loup.. Mais ça en France on n'en veut pas. On se fait grassement rembourser par l'état les brebis tuées et on pleure devant les caméras !!! On laisse les troupeaux seuls, sans gardiens, ni chiens.. Commençons déjà par voir ce problème. Il ne règle pas tout, mais quand même, on sent qu'il y a un peu d'abus dans tout cela.. BB je n'aime pas toutes tes idées, loin de là, mais brebis loup ou autres bêtes, tu les défends et je suis d'accord avec toi. Nous sommes les véritables prédateurs sur cette planète... Nous sommes des LOUPS POUR L'HOMME.. et nous tuons tuons, encore et encore...Ce sont nous les bêtes sauvages !!! Mais nous allons disparaître vite si nous continuons comme cela..

  • Il a largement été constaté à diverses reprises que des gens qualifiés sur le plan technique ne faisaient pas de bons personnages politiques. Manque de réactivité, d'empathie. Nous avons eu un exemple récent ou la garde des sceaux à tergiversé devant la crise des prisons et laissé ses directeurs d'administration s'en occuper, d'ou l'aggravation. Un ministre doit être au contact, à l'écoute, il a été nommé pour cela même si après il doit faire des choix. Le problème c'est que les ministres de ce gouvernement ont le même comportement que le macron qui n'écoute pas et fait ses petites crises d'autoritarisme en reniant ses engagements, nous l'avons vu pour l'aéroport de NDDL.

  • Mr Hulot sur le tard est devenu un politique et comme tout politicien il doit souvent faire des concessions sur ce qu'il croyait facile à faire passer.D'ailleurs l'écologie pour rester honnête ne peut avoir de parti .