Dany Boon est "ravi" de payer ses impôts en France

Dany Boon est "ravi" de payer ses impôts en France
L'acteur et réalisateur, Dany Boon, à la cérémonie des Césars le 2 mars 2018.

Orange avec AFP, publié le samedi 31 mars 2018 à 13h43

VIDÉO. Dany Boon s'est dit vendredi soir "ravi" de payer des impôts en France.

Une réponse aux soupçons d'optimisation ou d'évasion fiscale qui entourent l'acteur depuis qu'il est devenu résident fiscal américain en 2012.

Le réalisateur de Bienvenue chez les ch'tis a réaffirmé, ce vendredi 31 mars, sa volonté de s'acquitter de ses impôts en France. Dans un entretien accordé au Parisien en février dernier, Dany Boon avait évoqué un échange avec un expert-comptable qui lui aurait proposé de monter une structure - légale mais décriée - au Luxembourg, en vue de faire de l'optimisation fiscale.



L'acteur lui a opposé un refus : "Je voulais payer mes impôts en France", a-t-il redit sur le plateau de l'émission "C à vous" sur France 5. "C'est la première fois de ma vie - et la seule pour l'instant - que j'ai payé une feuille d'impôts à deux chiffres en millions d'euros", a même ajouté le réalisateur. "Je l'avais accroché dans mon bureau, mon troisième tiers avec le montant global. Les gens venaient dans mon bureau et faisaient 'Woh ! C'est un faux ?' Je leurs disais non et puis finalement, je l'ai enlevé".

"J'ai gagné cet argent grâce à mon pays"

Le réalisateur, qui partage sa vie entre la Californie et la Belgique, a plusieurs fois été accusé de vouloir échapper au fisc. Mais il a toujours démenti ces accusations : "Je paie 50% d'impôts en France quoi qu'il arrive. Et ça me va très bien !", avait-il déjà expliqué fin février à l'hebdomadaire Marianne. "J'ai gagné cet argent grâce à mon pays, à l'éducation que j'y ai reçue, c'est normal que ça lui revienne."

Depuis sa sortie le 28 février, le sixième et dernier long métrage de Dany Boon La Ch'tite famille a dépassé le chiffre de 5 millions d'entrées, meilleur démarrage pour un films français depuis 10 ans. "Il ne faut jamais oublier d'où l'on vient, surtout quand on a réussi", avait expliqué à l'AFP l'acteur lors de la sortie du film.

Son succès au cinéma depuis Bienvenue chez les ch'tis a été "un cadeau magnifique, un cadeau du ciel, totalement inattendu. Au-delà des chiffres, je suis toujours ému par les témoignages des spectateurs en France et à l'étranger. L'émotion et le rire sont les mêmes".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU