Cannes : après la polémique Polanski, la pétition contre Pedro Almodovar

Cannes : après la polémique Polanski, la pétition contre Pedro Almodovar©Wochit

6Medias, publié le jeudi 16 février 2017 à 14h55

Pedro Almodovar dans la ligne des mires de défenseurs des animaux. Le réalisateur espagnol a été nommé président du jury du 70e Festival de Cannes en mai prochain.

Un choix pas "éthiquement défendable" selon les défenseurs des animaux. Ces derniers ont adressé à Pierre Lescure, le président du festival, une pétition, qui a déjà recueilli plus de 20.000 signatures et qui porte pour titre "Renoncez à l'aficionado Almodovar comme président du jury du Festival de Cannes". Un tel acharnement qui s'explique par la passion du réalisateur pour la corrida, cette course de taureaux pratiquée en Espagne et qui consiste à épuiser l'animal jusqu'à ce que mort s'ensuive.



Les signataires de cette pétition estiment même que Pedro Almodovar est "un multirécidiviste aficionado non repenti qui vit dans un monde de corrida". Ils accusent également le réalisateur espagnol d'avoir tué qutre taureaux pour les besoins de l'un de ses films en 2002. L'auteur de la pétition a dénoncé la démission de Roman Polanski de la présidence des Césars après la violente polémique. Il explique : "D'un côté certains ont critiqué le choix de Roman Polanski comme Président des Césars au point de le pousser au refus (...) de l'autre à Cannes M. Lescure choisit [Pedro Almodvodar] sans que personne ne s'en indigne".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Cannes : après la polémique Polanski, la pétition contre Pedro Almodovar
  • Les artistes ont les mêmes droits mais aussi les mêmes devoirs que le commun des mortels.
    Nous ne sommes pas obligés de cautionner les goûts de Mr Almodovar sous prétexte qu'il est un réalisateur reconnu.
    Ceci dit, cela ne doit en rien le pénaliser dans le choix qui a été fait de le nommer "président "à Cannes.

  • en effet marre de tous ces défenseurs d'une morale qu'ils devraient plutôt exiger de leurs dirigeants

  • on en a marre de toutes ces associations qui censurent les artistes et veulent nous priver du plaisir de les voir s'exprimer dans leur domaine.J'aime Polanski,Almodovar et les autres.Nous sommes censés vivre dans un pays de tolérance et de liberté !A bas la pensée unique qui nous étouffe.