Cancer : les douloureuses confidences de Jean-Louis Trintignant

Cancer : les douloureuses confidences de Jean-Louis Trintignant©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 19 septembre 2017 à 14h40

Quelques jours après avoir révélé être atteint d'un cancer dans les colonnes du magazine Première, Jean-Louis Trintignant est revenu sur la maladie qui le ronge, sur les ondes de RTL ce mardi 19 septembre. "Vous savez qu'il y a la moitié des hommes qui ont un cancer.

Quand on est vieux, on a vécu, on a vu beaucoup de choses. Et ça fait moins peur parce que le cancer est beaucoup plus lent", explique l'acteur de 86 ans.



Jean-Louis Trintignant révèle cependant avoir été marqué par la mort de son frère. "J'ai perdu mon seul frère d'un cancer à 41 ans. Ça m'a beaucoup traumatisé, touché. C'était mon frère aîné, on avait deux ans de différence. Je me disais : Mais c'est injuste. Pourquoi mon frère a un cancer et moi je n'en ai pas  ? Il fumait beaucoup, comme moi je fume encore", raconte celui qui avoue désormais signer des autographes en mentionnant en dessous de son nom "à la fin de sa vie".
 
52 commentaires - Cancer : les douloureuses confidences de Jean-Louis Trintignant
  • Nous savons tous que le tabac est le cancer de la société et pourtant les gens continuent de fumer et les femmes qui avaient du retard dans ce domaine se sont bien rattrapées, hélas !. On dénonce de plus en plus de cancer du fumeur et ce n'est pas fini malheureusement.
    Je plains sincèrement Mr Trintignant mais si seulement cet exemple, parmi d'autres tristement célèbres, pouvait faire prendre conscience des risques encourus.....
    Ancien fumeur, cela fait 20 ans que j'ai arrêté et quel plaisir de retrouver le plaisir du goût, de ne plus tousser le matin à s'arracher les poumons, respirer normalement et de ne plus être dépendant de la nicotine !

  • Il a perdu son frère âgé de 41 ans à cause du cancer,
    Il a perdu sa fille dans les conditions que l'on sait.
    Il est lui-même touché par ce cancer/
    j'ai perdu mon fils âgé de 20 ans des suites
    de cette même saloperie de maladie.
    Il y a des moments de la vie qui vous mettent à genoux
    et qui ne vous permettent pas de vous relever.
    Votre vie n'aura pas été que de l'eau de rose Mr Trintignant
    mais, sachez une chose, j'admire votre franchise et votre
    courage. Chapeau bas à vous et tout mon respect pour hier,
    aujourd'hui et demain.

  • Jeanne Calment a arrêté de fumer à 113 ans, sinon elle serait encore en vie.

  • quand on voit comment on se dégrade en viieillissant, pn se demande encore pourquoi on fait des bombes plutôt que de la recherche médicale et la protection environnementale

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]