Julien Lepers attaque France Télévisions dans un livre

Julien Lepers attaque France Télévisions dans un livre©Somer, Abaca

Marc-Emmanuel Adjou, publié le jeudi 22 septembre 2016 à 09h00

Le 12 octobre prochain, l'ex-animateur de Questions pour un champion va publier un livre sur son éviction de France 3.

Janvier 2016. La France entière apprenait, ébahie, le départ de Julien Lepers du jeu télévisé culte Questions pour un champion. Après 28 années de bons et loyaux services, l'animateur avait été remercié par la chaîne, qui le trouvait "ringard" et "ingérable". Afin de rebooster les audiences de l'émission et lui offrir une nouvelle jeunesse, la direction de France Télévisions s'est alors tournée vers Samuel Etienne, débarqué du 12/13, sur la même chaîne.

Mais cette éviction a visiblement laissé un goût amer à Julien Lepers. D'après les informations d'Europe 1, le présentateur de 67 ans va, dans un livre, revenir sur les coulisses de son départ. Sobrement intitulées "Je suis un homme de télévision. Je suis 8.310 jours à l'animation de Questions pour un champion. Je suis licencié en 3 minutes après 28 ans de bonheur. Je suis, je suis...", ces mémoires sortiront en librairies le 12 octobre prochain chez Flammarion.

Un règlement de compte

Aucun extrait du pamphlet n'a pour l'instant été dévoilé, mais d'après nos confrères, Julien Lepers y commentera la nouvelle direction du groupe France Télévisions et racontera les conditions de son départ, qu'il jugeait encore récemment "scandaleuses et inadmissibles". Flammarion annonce également que l'ouvrage sera "incisif et sans langue de bois" et qu'il racontera les plus beaux moments de la vie de l'auteur, dont sa rencontre avec le chanteur Herbert Leonard.

Relativement discret depuis sa dernière dans Question pour un champion, Julien Lepers a, en avril dernier, animé quelques épisodes de La Grosse Emission sur la chaîne Comédie +. Très prochainement, il foulera le parquet de Danse avec les stars, la compétition de danse de TF1. Une reconversion réussie, en somme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.