Après l'interview choc d'Oprah, son lunetier suisse très sollicité

Chargement en cours
La diffusion de l'interview de Harry et Meghansur CBS par Oprah Winfrey, le 8 mars 2021, à Liverpool
La diffusion de l'interview de Harry et Meghansur CBS par Oprah Winfrey, le 8 mars 2021, à Liverpool
1/2
© AFP, Paul ELLIS

, publié le jeudi 11 mars 2021 à 20h12

D'où viennent les lunettes d'Oprah Winfrey ? Après l'interview choc de Meghan et Harry, qui a mis sous pression le palais de Buckingham, une question très terre à terre a agité les réseaux sociaux. La réponse est en Suisse, à Zurich.

Deux cercles bruns énormes entourant les yeux de la star américaine: les binocles d'Oprah Winfreh n'ont échappé à personne. Et depuis l'interview diffusée sur la chaîne américaine CBS de la duchesse de Sussex et de son époux, vue par quelque 17 millions de téléspectateurs aux Etats-Unis, et 11 millions au Royaume-Uni, son lunetier croule sous la demande. 

Basée à Wädenswil, une petite ville arborée sur les bords du lac de Zurich, la marque fondée en 1993 par Sven Götti produit des montures en petites quantités, avec environ 10.000 paires fabriquées par mois, vendues chez des opticiens indépendants. 

Fabriquées dans ses ateliers en Suisse, elles coûtent en moyenne 400 à 500 francs suisses (360 à 450 euros), a indiqué le porte-parole de la marque à l'AFP.

Conçue spécialement pour Oprah Winfrey, la monture appelée "OR02" avait été dessinée par Sven Götti qui avait rencontré la star américaine des talk-shows, propriétaire d'une impressionnante collection de lunettes, il y a deux ans par le biais d'un de ses opticiens favoris, à Washington. 

"Je lui en avais conçu deux paires différentes", a expliqué M. Götti à l'AFP. "Mais quand elle les a vues, elle les aimait tellement qu'elle ne savait pas laquelle choisir et avait pris les deux", a-t-il retracé. 

La star américaine, qui les apprécie particulièrement "pour leur légèreté" malgré leur taille, a-t-il expliqué, lui en a depuis commandé une vingtaine de montures.

- "L'affaire du sac à main" -

Il se dit "un peu surpris" par cette soudaine notoriété. "Elle avait déjà porté nos montures pour d'autres interviews, avec Barack Obama, avec Lady Gaga, avec Dolly Parton. Mais depuis cette interview épique, cela vient de partout", s'est-il étonné. 

Depuis, la marque croule sous les demandes d'opticiens qui voit leurs clients venir en magasin, surtout aux Etats-Unis et au Royaume Uni pour savoir où ils peuvent acheter la monture. 

Le fabricant zurichois, qui emploie une trentaine de personnes à Wädenswill va devoir mettre les bouchées doubles pour répondre à la demande. 

Le nom d'Oprah Winfrey était jusqu'à présent associé à Zurich à travers "l'affaire du sac à main" en 2013, a rappelé le quotidien suisse Tages-Anzeiger. Dans une interview avec le présentateur américain Larry King, Oprah Winfrey avait voulu expliquer comment se manifeste le racisme au quotidien, citant en exemple un incident à Zurich où elle avait voulu acheter un sac à main dans une boutique. Une vendeuse avait refusé de lui montrer un modèle, lui affirmant qu'il était trop cher pour elle, avait-elle raconté.

La confidence avait déclenché une vive polémique en Suisse, les professionnels du luxe et du tourisme s'inquiétant pour la réputation de la ville. Des excuses publiques avaient été présentées à la star américaine, elle-même surprise par l'ampleur de la polémique déclenchée.

"Grâce à Götti", Oprah Winfrey verra peut-être Zurich "d'un autre oeil", s'est amusé le quotidien suisse. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.