Alain Bashung : comment il a déshérité son fils

Alain Bashung : comment il a déshérité son fils©Wochit

6Medias, publié le dimanche 18 février 2018 à 10h30

Alors que l'héritage de Johnny Hallyday n'en finit plus d'animer les débats, le JDD de ce 18 février évoque un autre cas similaire : celui d'Alain Bashung, qui aurait lui aussi déshérité son fils, Arthur.



Dans l'hebdomadaire, la mère du jeune homme, Chantal M., deuxième épouse du chanteur pendant 18 ans, explique comment Alain Bashung a légué tout son héritage à sa dernière femme, la chanteuse Chloé Mons. "Comme Laura et David Hallyday, Arthur n'a rien hérité de son père pour l'instant. Bien que la loi française stipule qu'il est impossible de déshériter un enfant, il est possible de la contourner. Ça a été le cas. Le lendemain de l'enterrement de son père, en mars 2009, Arthur a eu le choc de recevoir le testament : Alain avait laissé à sa veuve [Chloé Mons] tous ses droits d'auteur, bénéfices artistiques, biens, meubles et effets personnels", explique l'ex-épouse d'Alain Bashung au JDD, avant de lier son témoignage à l'actualité récente du clan Hallyday. "Cela servira peut-être à David et Laura. C'est une façon de leur témoigner mon soutien, pour qu'ils sachent qu'ils ne sont pas les seuls dans cette galère", précise-t-elle, presque 9 ans après la mort d'Alain Bashung.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
135 commentaires - Alain Bashung : comment il a déshérité son fils
  • Souvent les notaires sont sollicités par les "nouveaux conjoints" pour réaliser ce type de mauvaise action : déshériter les enfants de la première union. Il faut savoir que le "vieux" qui a épousé une jeunesse, peut être diminué par la vieillesse ou la maladie (johnny Hallyday) et subir de fortes pressions quotidiennes ou plus pour faire son testament....C'est l'abus de faiblesse... La nouvelle épouse avide et avec un gros poil dans chaque main, se lamente tout le temps, "mais que vais je devenir sans toi" et le "vieux" veut compenser en lui laissant l'argent. Ici vous parlez de Johnny et de Bashung, mais il y a des milliers de cas en France de personnes anonymes qui sont acculées à faire leur testament. Car en l'espèce, Johnny n'avait rien à faire : sa femme Laeticia aurait hérité, ses filles aussi, Laura et David aussi. MAIS LAETITIA NE VEUT PAS PARTAGER.

  • Déshériter est il le terme approprié ? Si tout cela a été fait selon la loi française , le conjoint survivant peut choisir la totalité du patrimoine en usufruit, cela n'empêche pas que les enfants héritent de ce qu'on appelle la nue propriété , mais qu'ils ne bénéficieront du patrimoine qu'au décès du conjoint survivant , lorsque la nue propriété rejoindra l'usufruit et deviendra la propriété du bien .

    Tout à fait. Il y a d'ailleurs un intérêt fiscal , pour les enfants qui récupéreront la pleine propriété au décès de l'épouse, à agir ainsi. Lorsque les enfants récupèrent la pleine propriété............il n'y a pas de taxation. Mais bon, leurs avocats leur expliqueront ceci.

    avatar
    Dame-Hermeline  (privé) -

    Au décès du conjoint survivant, c'es tout-à-fait ça et Chloé Mons a bien œuvré, d'ailleurs, pour ne pas déshériter l'enfant au vrai sens du terme et ne pas passer pour la méchante. Mais dans la mesure où elle n'a que 45 ans, on peut juger de l'intelligence de cette jolie renarde...

  • Le fils qui récupère tout au décès de l'épouse de Bashung........................n'est donc pas déshérité.

    avatar
    Dame-Hermeline  (privé) -

    C'est exact et, en ce sens, Chloé Mons-Baschung a très bien manœuvré pour ne pas passer pour la méchante tout en jouissant de l'intégralité de la fortune de Bashung. Dans la mesure où elle n'a que 45 ans, elle a tout le loisir de carboniser la totalité de l'argent avant sa mort si elle le veut. Alors effectivement, Arthur Baschung n'est pas déshérité... pas encore.

  • Et hop tous au boulot que ce fric soit partager aux pauvres , ils ont tous un toit sur la tete , bon c est le principal

    Et Laeticia ne connait pas du tout le monde du travail , il est temps qu 'elle y aille un peu , tout petit peu

  • ce n'est pas un père ça