Affaire Harvey Weinstein: nouvelle audience lundi à New York

Affaire Harvey Weinstein: nouvelle audience lundi à New York
Le producteur de cinéma Harvey Weinstein et son avocate Donna Rotunno à la sortie du tribunal, le 11 juillet 2019 à New York

AFP, publié le jeudi 22 août 2019 à 20h48

Le producteur de cinéma déchu Harvey Weinstein, déjà inculpé à New York pour deux agressions sexuelles, retournera devant le juge lundi pour être informé d'un nouvel acte d'accusation contre lui, a indiqué vendredi le bureau du procureur de New York.

Un porte-parole du procureur a décliné tout commentaire, en attendant la comparution de lundi, sur le contenu de ce nouvel acte d'accusation contre l'ex-producteur qui a catalysé le mouvement #MeToo.

Il a cependant ajouté que le procès, qui doit s'ouvrir le 9 septembre au tribunal de Manhattan, restait prévu à cette date. Cela laisse supposer que le nouvel acte ne contient pas de nouveaux chefs d'inculpation. 

Harvey Weinstein, 67 ans, a été accusé depuis octobre 2017 d'abus sexuels allant du harcèlement au viol par plus de 80 femmes, dont de nombreuses célébrités. 

Mais il a été inculpé pour deux agressions seulement à New York, sur deux femmes différentes, l'une pour un viol en 2013 et l'autre pour une fellation forcée en 2006.

La semaine dernière, un avocat de M. Weinstein avait confirmé que le procureur avait demandé à un grand jury de valider un nouvel acte d'accusation contre M. Weinstein, pour y inclure les allégations d'une troisième femme.

Selon plusieurs médias américains, il s'agirait d'Annabella Sciorra, connue notamment pour son rôle dans la série télévisée "Les Soprano". 

Aujourd'hui âgée de 59 ans, elle avait accusé Harvey Weinstein, dans une interview au New Yorker fin octobre 2017, de l'avoir violée à son domicile au début des années 1990.

L'avocat, Damon Cheronis, avait souligné que l'ajout à la dernière minute dans l'acte d'accusation d'allégations aujourd'hui prescrites  serait "anticonstitutionnel".

Il avait ajouté que la défense demanderait l'abandon des poursuites si le nouvel acte d'accusation était validé. Ce que l'annonce de l'audience de lundi semble confirmer. 

La défense a par ailleurs demandé en appel le dépaysement du procès, au motif que toute l'affaire a été médiatisée à outrance à New York, notamment par le tabloïd New York Post. 

Une décision sur cette requête, déposée devant une cour d'appel new-yorkaise, pourrait également intervenir lundi. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.