Affaire Epstein: en 2016, Ghislaine Maxwell, évasive, démentait avoir jamais recruté des mineures

Affaire Epstein: en 2016, Ghislaine Maxwell, évasive, démentait avoir jamais recruté des mineures
Une photo de Ghislaine Maxwell et Jeffrey Epstein, le 2 juillet 2020 à New York

, publié le jeudi 22 octobre 2020 à 21h11

Ghislaine Maxwell, ex-collaboratrice de Jeffrey Epstein, a démenti avoir jamais aidé le défunt financier à exploiter sexuellement des mineures, assurant n'avoir recruté que des "adultes d'âge approprié" pour travailler dans ses luxueuses propriétés dans une déposition de 2016 rendue publique jeudi. 

Emprisonnée à New York après avoir été inculpée de trafic de mineures, incitation à la prostitution et faux témoignage, notamment pour cette déposition, Ghislaine Maxwell n'a fait aucune déclaration depuis son arrestation en juillet dernier, sauf pour plaider non-coupable. 

Cette figure de la jet-set, fille de l'ex-baron des médias britanniques Robert Maxwell, s'était battue contre la publication de cette déposition de 465 pages, recueillie en avril 2016 dans le cadre d'une action au civil intentée par Virginia Giuffre. Mais un juge a validé sa publication cette semaine.

La plainte de Virginia Giuffre avait débouché sur un accord à l'amiable en 2017. La plupart des noms cités dans la déposition ont été rendus illisibles. 

On en apprend davantage par les questions de l'avocate de Mme Giuffre que par les réponses de Mme Maxwell: interrogée sur les activités de trafic sexuel présumé de mineures du financier au début des années 2000, Ghislaine Maxwell est évasive, dit ne pas être au courant de la vie sexuelle de Jeffrey Epstein, mort en prison en août 2019, ou "ne pas se souvenir".

Mme Maxwell dit n'avoir recruté que des "adultes d'âge approprié" pour aider à tenir ses luxueuses propriétés, n'avoir "jamais observé Jeffrey avoir un rapport sexuel avec une mineure", et n'avoir "jamais amené des filles de moins de 18 ans" chez lui à des fins sexuelles.

"Les personnes que j'ai amenées étaient toutes des adultes d'âge approprié", à l'exception de "membres de (sa) propre famille".

Elle reconnaît cependant qu'il aimait les massages au point d'en demander quotidiennement, à des moments "imprévisibles", ce qui expliquerait pourquoi son carnet d'adresses contenait de longues listes de "masseuses".

Interrogée sur des courriels échangés avec le financier, où ils semblent se consulter sur leurs déclarations aux médias, elle assure que son seul souci était de s'assurer de "l'exactitude" de ses propos. 

Bien qu'elle eut une relation intime avec Jeffrey Epstein dans les années 90, cette femme de 58 ans, qui a la triple nationalité américaine, britannique et française, rejette cependant l'appellation d'ex-"petite amie" du financier.

Depuis la mort en prison de M. Epstein, Ghislaine Maxwell, 58 ans, est la figure principale d'un scandale qui a éclaboussé le prince Andrew et d'autres personnalités. 

Son procès doit commencer en juillet 2021. Elle risque jusqu'à 35 ans de prison en cas de condamnation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.