Accusé par Sophie Favier d'avoir "brisé sa carrière", Christophe Dechavanne a répondu chez Thierry Ardisson

Accusé par Sophie Favier d'avoir "brisé sa carrière", Christophe Dechavanne a répondu chez Thierry Ardisson©Capture C8

Source Morandini, publié le dimanche 26 novembre 2017 à 09h39

Invité hier soir chez Thierry Ardisson, Christophe Dechavanne a répondu aux accusations de Sophie Favier qui affirme que l'animateur a brisé sa carrière au milieu des années 90. L'animatrice avait en effet présenté une émission intitulée "Sens Interdit" qui avait attiré plus de 45% des téléspectateurs sur TF1, mais Christophe Dechavanne alors producteur avait décidé d'arrêter le programme après le premier numéro.



Sophie Favier expliquait en 2014, déjà sur le plateau de Salut les Terriens : "Il a peut-être pas supporté que j'ai autant de succès. Il est même allé dire que je n'avais pas de talent. Il m'a envoyé des fleurs pour la naissance de ma fille en 95 et je ne l'ai jamais revu. Même pas pour un café, je n'ai même pas eu droit à ça..." De son côté, hier soir Christophe Dechavanne a affirmé "ne jamais avoir été fâché avec elle" et "qu'il était de sa responsabilité de producteur de continuer ou pas une émission si il estimait qu'elle ne correspondait pas à ce qu'il souhaitait faire".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
117 commentaires - Accusé par Sophie Favier d'avoir "brisé sa carrière", Christophe Dechavanne a répondu chez Thierry Ardisson
  • On peut faire une émission à succès mais la vulgarité n'est pas gage de qualité. Peu-êtree qaue le producteur a jugé que la cible n'était pas adaptée à l'émission.

  • balance balance vive la délation et ses qu un début quand la( béte) est laché

    il faut s attend a tout balance meme si ces pas vrai il en resteras toujours quelque chose

  • je crois que chacun et chacune a raison dans son argumentation. Lui de ne pas produire ce qui ne le satisfait pas, c'est le boss ! Elle de ne pas avoir supporter cette décision, et de ne pas avoir su rebondir.

  • Compte tenu de l'air pestilentiel du temps, elle pourrait l'accuser de...(eh bien vous savez de quoi...) et elle récupèrerait les billes dont elle a été privée. Triste monde ! WLADIM

  • NARCISSIQUE, Mr Dechavanne est detestable et antipathique

    Vous semblez connaître M. Dechavanne... et Sophie Favier, vous la connaissez?