A New York, la chute de la dynastie Cuomo

Chargement en cours
Le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo, dans le Bronx à New York, le 26 mars 2021
Le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo, dans le Bronx à New York, le 26 mars 2021
1/2
© AFP, CARLO ALLEGRI, POOL

publié le mercredi 01 décembre 2021 à 20h30

C'est une dynastie politique comme l'Amérique en a le secret: la famille Cuomo, descendante d'immigrés italiens, est dans la tourmente après qu'Andrew, accusé d'agressions sexuelles, a démissionné de son poste de gouverneur de New York et que son frère Chris, journaliste vedette de CNN, a été écarté pour avoir conseillé son aîné.

La chute est vertigineuse depuis cet été pour les deux frères Cuomo.

Le cadet Chris, un journaliste de 51 ans, a été mis à l'écart mardi soir "pour une durée indéterminée" par la chaîne américaine d'information CNN.

Sur la foi d'une enquête de plusieurs mois de la procureure générale de l'Etat de New York Letitia James - elle-même candidate au poste de gouverneur de l'Etat - CNN reproche à Chris Cuomo d'avoir conseillé et "défendu" son frère aîné Andrew Cuomo, 64 ans en décembre, inculpé en octobre d'agression sexuelle contre une ancienne employée.

- Agressions sexuelles -

Confronté à des accusations d'agressions sexuelles par au moins 11 femmes, Andrew Cuomo, puissant gouverneur de l'Etat de New York pendant dix ans et qui avait pris une dimension politique nationale en 2020 grâce à sa gestion de la pandémie de Covid-19, a dû démissionner en août dernier.

La procureure James a rendu publiques lundi soir des milliers de pages de retranscriptions écrites et de vidéos d'auditions de nombre de protagonistes de son enquête contre Andrew Cuomo, parmi lesquels Chris Cuomo.

"Oui, c'est mon frère, je l'aime à mourir quoi qu'il arrive. Je n'en ai qu'un", avait répondu le journaliste aux enquêteurs qui l'interrogeaient en juillet sur la nature des conseils et de l'aide apportés à Andrew Cuomo dans la tourmente d'accusations d'agressions sexuelles. 

"Si je peux aider mon frère, je le ferai. S'il veut que j'entende quelque chose, je le ferai. S'il veut que je pèse sur quelque chose, j'essaierai de le faire", avait insisté Chris Cuomo.

C'est parce que ces documents judiciaires "révèlent un niveau d'implication pour aider son frère plus important que ce dont nous avions connaissance" que CNN a décidé mardi d'écarter son présentateur vedette, s'est justifié un porte-parole de la chaîne.

Pour comprendre la force des liens entre les deux frères, il faut se plonger dans la "saga familiale" des Cuomo depuis un siècle, symbole éclatant de l'immigration italienne aux Etats-Unis au début du 20e siècle, explique à l'AFP Michael Shnayerson, auteur de "The Contender", une biographie d'Andrew Cuomo.

Et remonter jusqu'au grand-père italien, Andrea Cuomo, parti de la région de Naples dans les années 1920 pour tenir avec sa femme Immacolata une épicerie dans le quartier du Queens à New York.

- "Frapper" -

Il parlait "à peine l'anglais et quand on lui demandait ce qui le motivait, il répondait +puncha puncha!+ ce qui signifiait ne pas cesser de frapper et ne jamais renoncer", raconte M. Shnayerson.

Leur fils Mario Cuomo, né en 1932 et éduqué à New York, gravit les échelons de la politique locale et du parti démocrate et sera élu à trois reprises gouverneur de l'Etat (1983-1994), marquant également de son empreinte la plus grande ville des Etats-Unis.

Pour leur biographe, Mario Cuomo était "un homme au charme immense mais qui fut avec ses fils aussi dur que son père l'avait été avec lui". 

Andrew et Chris Cuomo, 13 ans d'écart, grandissent dans un climat familial fait de "brutalité", de "rivalité" l'un contre l'autre, mais aussi avec un "lien fraternel indestructible", une "loyauté l'un envers l'autre et vis-à-vis du reste de la famille", poursuit M. Shnayerson.

Directeur de campagne de son père dans les années 1980, Andrew Cuomo entre aussi en politique au parti démocrate, puis au gouvernement de Bill Clinton dans les années 1990. Il devient procureur général de l'Etat de New York dans les années 2000, avant d'en être le gouverneur de 2011 à août dernier. 

Le clan Cuomo croise aussi pendant des décennies une dynastie politique d'envergure nationale, parfois rivale à New York: les Kennedy. L'une des filles d'Ethel et de Robert Kennedy, sénateur de New York assassiné en 1968, Kerry Kennedy, épouse Andrew Cuomo en 1990 jusqu'à leur divorce houleux en 2005.

"Dans cette grande saga familiale, Mario est resté le patriarche jusqu'à sa mort" en 2015, constate Michael Shnayerson. Mais après le décès de leur père, "Andrew et Chris ont peut-être manqué de la boussole morale pour les empêcher de dériver", conclut-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.