The Voice : une candidate fait polémique avec des tweets conspirationnistes sur l'attentat de Nice

The Voice : une candidate fait polémique avec des tweets conspirationnistes sur l'attentat de Nice
Le siège de TF1, qui diffuse The Voice, le 4 septembre 2017 à Boulogne-Billancourt.

Orange avec AFP, publié le mardi 06 février 2018 à 08h33

C'est une des révélations de la nouvelle saison de The Voice. Avec sa reprise de Hallelujah, de Leonard Cohen, Mennel Ibtissem a ébloui les jurés et passé les auditions à l'aveugle haut la main samedi soir.

Mais dès lundi 5 février, la jeune chanteuse d'origine syrienne a dû se défendre après la révélation de messages ambigus postés sur les réseaux sociaux après l'attentat de Nice, rapporte Le Parisien.


"Depuis hier, je lis beaucoup de choses qui sont sorties de leur contexte. On me prête des intentions qui ne sont pas les miennes et qui ne reflètent aucunement ma pensée, a-t-elle écrit sur son compte facebook. Je suis née à Besançon, j'aime la France, j'aime mon pays. Je condamne bien évidemment avec la plus grande fermeté le terrorisme. C'était la raison de ma colère. Comment imaginer défendre l'indéfendable !".

"LES VRAIS TERRORISTES, C'EST NOTRE GOUVERNEMENT"

Mennel répondait ainsi à la publication sur internet de captures d'écran de messages qu'elle aurait posté le 15 juillet 2016, au lendemain de l'attentat de Nice, qui a coûté la vie à 86 personnes. "C'est bon, c'est devenu une routine, un attentat par semaine !! Et toujours pour rester fidèle, le "terroriste" prend avec lui ses papiers d'identité. C'est vrai que quand on prépare un sale coup on n'oublie surtout pas de prendre ses papiers !! #prenezNousPourDesCons", aurait-elle ainsi posté. Et quinze jours plus tard : "Les vrais terroristes, c'est notre gouvernement."

"Je prône un message d'amour, de paix et de tolérance, la preuve en est mon choix de changer Hallelujah de Leonard Cohen,assure-t-elle dans son message posté lundi sur Facebook. Cette chanson illustre parfaitement le message que je souhaite faire passer en tant qu'artiste."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU