Le numéro 2 de France Télévisions Takis Candilis annonce son départ

Le numéro 2 de France Télévisions Takis Candilis annonce son départ
Delphine Ernotte et Takis Candilis, le 23 août 2018 à Paris

, publié le mercredi 02 septembre 2020 à 21h13

Takis Candilis, numéro deux de France Télévisions depuis deux ans et demi, a annoncé mercredi son départ du groupe public, afin de permettre à sa patronne Delphine Ernotte, qui vient d'entamer son deuxième mandat, de prendre un "nouvel élan".

"France Télévisions entame un nouveau quinquennat. Un peu comme un cabinet ministériel, il est nécessaire de renouveler les équipes", a justifié l'intéressé dans un entretien au quotidien Le Figaro, expliquant qu'"il faut aller chercher des experts du numérique pour insuffler un nouvel élan".

Takis Candilis, qui était depuis février 2018 directeur général délégué à l'antenne et aux programmes du groupe public, a également indiqué qu'il préférait "partir sur un succès", et souhaitait renouer avec son ancien métier de producteur de séries.

Le nom de son remplaçant n'a pas encore été annoncé. La nomination devrait intervenir en septembre, indique-t-on à France Télévisions.

Takis Candilis avait succédé début 2018 à Xavier Couture. Sous son égide, France Télévisions a revu en profondeur son organisation, en remplaçant les patrons de chaînes par des responsables thématiques, pour insuffler une plus grande transversalité entre les différentes antennes et renforcer la dimension numérique des programmes.

Ancien réalisateur de films et documentaires, Takis Candilis, né en octobre 1954, a été producteur de télévision responsable de plusieurs séries à succès ("Navarro", "L'Instit") avant de rejoindre TF1 en 1999.

Il avait été débauché par le groupe Lagardère en 2008 pour créer la filiale Lagardère Entertainment, renommée ensuite Lagardère Studios, dont il a fait le leader français de la production TV. 

En 2016, il avait pris la direction de la fiction au sein de la société Banijay, numéro 3 européen de la production télévisuelle, avant de rejoindre France Télévisions deux ans plus tard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.