Le CSA saisi après une blague polémique de Jean-Marie Bigard dans l'émission de Cyril Hanouna 

Le CSA saisi après une blague polémique de Jean-Marie Bigard dans l'émission de Cyril Hanouna 
Jean-Marie Bigard le 6 mai 2014 à Paris.

, publié le mercredi 13 février 2019 à 13h16

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a reçu une trentaine de plaintes de téléspectateurs après une blague de l'humoriste sur le viol dans "Touche pas à mon poste" sur C8 lundi soir. 

Le CSA a été saisi concernant une "blague" sur le viol que Jean-Marie Bigard a racontée dans "Touche pas à mon poste" (TPMP), l'émission quotidienne de Cyril Hanouna sur C8, a annoncé mercredi 13 février le gendarme de l'audiovisuel. En fin d'émission lundi, Cyril Hanouna a invité l'humoriste à raconter une "dernière blague".

"Oui, mais elle est terrible. Tout le monde va se faire virer", a prévenu Jean-Marie Bigard. 

L'humoriste a alors expliqué comment "une bonne femme" hypocondriaque, qui se plaint d'une "déchirure" au bras, est violée par son médecin, qui lui lance à la fin : "ça c'est une déchirure". Une histoire qui fait partie du répertoire de l'humoriste, et qu'il avait déjà racontée ces dernières années dans plusieurs émissions, dont déjà "TPMP" en 2013.

La blague a fait réagir de nombreux internautes sur Twitter. 




Une séquence supprimée de la rediffusion 

Pendant cette séquence, le producteur et présentateur de l'émission Cyril Hanouna a tourné le dos aux caméras avant de préciser "On ne cautionne pas cette blague" et de rendre l'antenne. La séquence avait été diffusée en direct lundi par C8 (précédée, à la demande de Cyril Hanouna, de la signalétique "déconseillé aux moins de 10 ans), mais a été supprimée de la rediffusion de "Touche pas à mon poste" mardi matin. Le site de la chaîne ne proposait pas non plus de revoir cette partie de l'émission.


Dans la même émission, Jean-Marie Bigard s'est dit "choqué" par les propos de l'acteur François Berléand à l'encontre du mouvement des "gilets jaunes". Il est allé encore plus loin, plaidant pour une révolution : "je souhaite que les gilets jaunes deviennent une révolution mondiale. On est champions du monde de la révolution et je souhaite qu'on aille à la chasse aux gros, pas à la chasse aux petits". Le CSA avait été saisi mercredi matin par une trentaine de téléspectateurs. C8, filiale du groupe Canal+, a déjà été sanctionnée à trois reprises pour des séquences diffusées dans des émissions de Cyril Hanouna.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.