La télévision sur internet a progressé en qualité

La télévision sur internet a progressé en qualité
La télévision sur internet a vu sa qualité progresser ces dernières années mais des efforts restent à faire, notamment pour les diffusions en direc

AFP, publié le mardi 19 mars 2019 à 18h55

La télévision sur internet a vu sa qualité progresser ces dernières années mais des efforts restent à faire, notamment pour les diffusions en direct, a souligné le CSA dans un rapport paru mardi.

Plusieurs améliorations techniques ont permis aux internautes de regarder la télévision en haute définition sur internet, a souligné le nouveau conseiller du CSA, l'ex-journaliste de France Télévisions Hervé Godechot.

Le réseau internet s'est nettement développé, permettant à de plus en plus de Français de regarder des programmes en haute définition en "OTT" (c'est à dire sans passer par des services gérés par les opérateurs de télécoms via les box internet) : 70% de la population française a accès à une connexion fixe au débit suffisant pour regarder des programmes en direct, 90% pour regarder des programmes en différé, selon des chiffres datant de 2016.

Une compression plus efficace des fichiers vidéos a aussi permis de renforcer la qualité des images. Du côte des internautes, des équipements plus récents leur permettent de recevoir des images de meilleure qualité.

Au deuxième trimestre 2018, 77% des foyers français disposaient d'un téléviseur directement ou indirectement connecté à internet, et près de 30% des foyers français de métropole avaient une "smart TV", télévision dotée d'une connexion à internet intégrée.

"Même si le différentiel de qualité de service entre services gérés et OTT tend à se réduire depuis plusieurs années, il n'est pas rare pour les téléspectateurs de constater des problèmes de lecture, en particulier pour le visionnage en direct", tempère le rapport. "Des progrès restent encore à faire pour offrir une qualité de service optimale en OTT".

"Le CSA va être vigilant quant à ces améliorations", a souligné Hervé Godechot, qui préside le groupe de travail "diffusion, distribution et usages numériques" au sein du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Le conseiller a précisé que le régulateur soutenait en parallèle la "modernisation nécessaire de la TNT", avec la ultra haute définition en ligne de mire pour 2024.

Après des années de baisse, la réception hertzienne (TNT et câble) était en 2018 au coude-à-coude avec la TV par internet, touchant chacune 55,9% des foyers au 2e trimestre 2018 (un tiers des foyers possède un double mode de réception).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.