Dessin de presse: un village limougeaud revendique déjà un centre

Chargement en cours
Le centre permanent de la caricature, du dessin de presse et d'humour "Loup" accueille 10.000 pièces dont des dessins de Cabu, tué lors de l'attaque de Charlie Hebdo, à Saint-Just-le-Martel en Haute-Vienne le 4 juillet 2017
Le centre permanent de la caricature, du dessin de presse et d'humour "Loup" accueille 10.000 pièces dont des dessins de Cabu, tué lors de l'attaque de Charlie Hebdo, à Saint-Just-le-Martel en Haute-Vienne le 4 ...
1/2
© AFP, PASCAL LACHENAUD

, publié le lundi 13 janvier 2020 à 20h09

La création d'une "maison du dessin de presse et du dessin satirique" que vient d'annoncer le ministre de la Culture a surpris à Saint-Just-le-Martel: cette petite commune de Haute-Vienne en revendique une, depuis 2011.

Cette commune de 2.700 habitants, qui organise depuis 38 ans un salon international du dessin de presse et de l'humour, possède depuis 2011 un centre permanent de la caricature, du dessin de presse et d'humour baptisé "Loup", du nom du dessinateur Jean-Jacques Loup. 

Le centre, d'une superficie de 2.000 m2, accueille 10.000 pièces dont 5.000 dessins et le bureau de Georges Wolinski, une des victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo.

"On a évidemment été surpris" de l'annonce du ministre, a indiqué lundi à l'AFP un des co-présidents de ce centre, Philippe Henry, "ne pas reconnaître le travail des bénévoles effectué depuis toutes ces années est assez humiliant".

Franck Riester a annoncé cette future création mardi dernier, au cinquième anniversaire de l'attentat contre Charlie Hebdo, précisant attendre avant la fin mai "des propositions permettant à la France de se doter de ce lieu unique et singulier".

Depuis, des élus de Haute-Vienne, des internautes et le quotidien le Populaire du Centre se mobilisent pour défendre le centre.

Alain Rousset, président PS de la région Nouvelle-Aquitaine, a indiqué lundi lors de ses voeux à la presse soutenir la petite commune : "Notre candidature, c'est Saint-Just-le-Martel près de Limoges, et je le ferai savoir".

La Ville de Bordeaux est également candidate.

A Saint-Just-le-Martel, chaque année, quelque 200 dessinateurs de tous pays participent au festival et l'équipe de Charlie Hebdo, Cabu, Wolinski, Tignous, Charb, Honoré y avait ses habitudes. 

"Les dessinateurs qui viennent ici nous disent que c'est unique, qu'aucun autre lieu comme celui-ci n'existe dans le monde. Ils aiment l'esprit famille qui règne à Saint-Just. Ils sont accueillis non dans les hôtels mais chez des gens dans la commune", a indiqué M. Henry. 

Le co-président Guy Hennequin a convié le ministre à se rendre à Saint-Just-le-Martel : "On l'accueillera avec plaisir pour lui faire visiter les lieux".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.