Après la télé, la presse: Sophie Davant lance son magazine féminin

Après la télé, la presse: Sophie Davant lance son magazine féminin
L'animatrice Sophie Davant le 5 septembre 2011 à Paris

, publié le vendredi 13 novembre 2020 à 08h43

Après la télévision, la presse écrite: l'animatrice Sophie Davant lance jeudi prochain son magazine bimestriel, "S, le magazine de Sophie", un féminin pour les femmes de 50 ans et plus, où elle est à la fois interviewée et intervieweuse.

Le nom du magazine s'inspire de "O", le magazine de la très populaire animatrice américaine Oprah Winfrey, qui s'affiche systématiquement en couverture.

"C'est un joli cadeau qui vient couronner plus de trente ans de carrière. J'ai eu envie de m'investir dans une expérience différente et je suis contente de renouer avec ma passion première, le journalisme", explique à l'AFP Sophie Davant, directrice éditoriale de ce magazine.

"On avait l'idée de lancer un magazine pour les femmes de 50 ans et plus et on souhaitait rajeunir et dépoussiérer un peu ce segment presse. On cherchait une personnalité pour nous accompagner et Sophie Davant s'est imposée", indique de son côté Claire Léost, la directrice générale de CMI France (qui édite notamment "Elle" et "Version Femina"), propriété du magnat tchèque Daniel Kretinsky.

Ce magazine féminin se veut "différent de ce qui existe" et "n'hésite pas à aborder des sujets parfois tabous dans la presse féminine comme la ménopause, le départ des enfants, les sites de rencontre après 50 ans...", poursuit-elle.

Si la période actuelle de confinement et de crise sanitaire peut sembler délicate pour lancer un magazine, l'équipe veut au contraire en faire un atout: "C'est une période où les Français ont besoin de lien, d'empathie et de soutien et on trouve que le magazine correspond parfaitement à tout ça", estime Claire Léost, ajoutant que les Français ont plus de temps pour lire.

"Positif, inspirant, sans tabou", promet ce magazine de 150 pages. Sophie Davant en fait la une, a participé au choix des sujets, y propose ses conseils de beauté et des billets liés aux différents sujets. Elle a réalisé pour ce numéro un grand entretien avec la romancière Katherine Pancol.

- Psycho, sexo... -

"C'est très différent de la télévision mais les sujets et les angles peuvent être les mêmes. Je me suis lancée et Jérémy Parayre (le rédacteur en chef, ndlr) m'a dit en lisant mes papiers qu'on retrouvait mon oralité", raconte celle qui présente l'après-midi sur France 2 l'émission "Affaire conclue".

"On va faire des articles assez longs avec pas mal de développement personnel, de psycho, de sexo... l'idée étant de reprendre ce que j'ai fait avec mes livres, partir d'expériences personnelles pour donner des clés aux lectrices en étant accompagnée d'un psychiatre", détaille Sophie Davant, qui mise aussi sur l'interactivité avec les lecteurs.

Dans un récent sondage de Télécâble Sat Hebdo, l'animatrice de 57 ans est arrivée quatrième au classement des présentatrices préférées des Français ces 30 dernières années.

D'autres personnalités télévisuelles se sont récemment lancées dans l'aventure de la presse écrite. Le succès du magazine "Dr Good" de Michel Cymes, lancé en 2017 par Mondadori, a ainsi inspiré CMI France: "On avait été surpris par l'ampleur du succès de ce magazine à l'époque et ça nous a donné l'idée de nous associer à une personnalité référente, connue et aimée de tous les Français", reconnaît Claire Léost.

Le groupe de presse, qui a déjà lancé cette année "Le journal d'Ines", magazine porté par Ines de la Fressange, n'exclut pas de s'associer à d'autres personnalités pour d'autres publications.

Vendu 3,80 euros, le bimestriel de Sophie Davant sera tiré à 250.000 exemplaires, "un tirage important et grand public car c'est un magazine qui va être présent dans l'ensemble des points de vente en France", précise Claire Léost.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.