Appel à acquitter 2 reporters chypriotes-turcs accusés d'insulte à Erdogan

Appel à acquitter 2 reporters chypriotes-turcs accusés d'insulte à Erdogan
Sener Levent, rédacteur en chef du quotidien chypriote-turc Afrika, le 13 décembre 2018 à Nicosie.

AFP, publié le dimanche 21 avril 2019 à 13h38

L'organisation de défense de la liberté de la presse Reporters sans frontières (RSF) a appelé la justice de la République turque autoproclamée de Chypre-Nord à acquitter deux journalistes jugés pour avoir publié un dessin insultant le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Le rédacteur en chef d'Afrika, Sener Levent, et un journaliste du quotidien, Ali Osman Tabak, encourent jusqu'à cinq ans de prison pour cette caricature montrant une statue grecque urinant sur le chef de l'Etat turc, indique RSF dans un communiqué transmis à l'AFP dimanche. 

Initialement publiée par des internautes sur les réseaux sociaux à l'occasion d'un déplacement en Grèce de M. Erdogan en 2017, ce dessin avait été reproduit dans Afrika accompagné du commentaire: "vu à travers des yeux grecs".

MM. Levent et Osman Tabak sont jugés à Nicosie pour diffamation, insulte et "incitation à la haine contre un dirigeant étranger".

Ils rejettent ces accusations. Leur défense, pour qui ces poursuites constituent une menace à la liberté d'expression, a indiqué à l'AFP qu'elle plaiderait l'acquittement lundi, après le réquisitoire du procureur.

Le jugement sera prononcé à une date ultérieure. "J'espère que la décision du tribunal ne fera pas honte à notre société", a déclaré à l'AFP M. Levent.

"Nous exhortons la Cour à acquitter Sener Levent et Ali Osman Tabak car les reconnaître coupables constituerait une grave erreur et enverrait un signal très négatif aux médias à Chypre-Nord", écrit RSF.

L'ONG souligne que les pressions se sont intensifiées sur les journalistes de ce petit territoire qui n'est reconnu que par la Turquie et où sont stationnés plus de 30.000 soldats turcs.

Et ce "au moment où Ankara maintient une énorme pression sur les médias turcs", souligne RSF.

Depuis 1974, la partie de nord de Chypre est considérée internationalement comme occupée par la Turquie. Cette dernière y est intervenue militairement en réaction à une tentative de coup d'Etat menée par des Chypriotes-grecs voulant unir l'île à la Grèce contre la volonté des Chypriotes-turcs.

M. Levent fait l'objet d'un autre procès pour un article qui critiquait, début 2018, l'offensive turque contre une milice kurde en Syrie. Après des critiques de M. Erdogan contre Afrika, le siège du journal à Nicosie avait été caillassé par des nationalistes turcs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.