Amazon se lance dans le divertissement télé "made in France"

Amazon se lance dans le divertissement télé "made in France"
Amazon Prime Video a annoncé quatre nouveaux projets de programmes pour l'Hexagone, dont deux émissions de divertissement

, publié le jeudi 07 novembre 2019 à 17h29

Amazon Prime Video appuie sur l'accélérateur en France: le service de streaming américain a annoncé quatre nouveaux projets de programmes pour l'Hexagone, dont deux émissions de divertissement, marchant un peu plus sur les plate-bandes des chaînes françaises.

Lancé il y a trois ans en France, le service d'Amazon a d'abord avancé prudemment sur les programmes français, avec notamment la comédie "Deutsch-les-Landes", froidement accueillie par la critique, et des documentaires sur les footballeurs Didier Deschamps et Raphaël Varane.

Mais la plateforme, encore dans l'ombre de Netflix, parti plus tôt avec un catalogue de départ plus conséquent, commence à concrétiser ses ambitions dans l'Hexagone.

Amazon compte plus de 100 millions d'abonnés dans le monde à son offre Prime, qui mêle des avantages liés à son activité de vente en ligne, et des services de divertissement (vidéo, musique...). 

En France, si son nombre d'abonnés est gardé secret, le groupe s'est déjà taillé une belle place: Prime vidéo est devenu numéro deux du marché de la vidéo à la demande (VoD), avec 21,8% des consommateurs français, derrière le géant Netflix (56,6%) mais devant le champion national Canal+ Séries (20,7%), selon une étude du CNC publiée fin octobre.

Pour conforter son développement, dans un paysage en recomposition et à la concurrence bouillonnante (Apple TV+, Disney+, Salto...), il a dévoilé un arsenal de nouveaux projets produits spécifiquement pour les téléspectateurs français.

Cela comprend deux séries dont l'action se déroule, par coïncidence, dans la France des années 60, et toutes deux prévues en 2021. 

"Voltaire, Mixte", comédie dramatique sur un lycée de garçons en plein passage à la mixité, a été imaginée et dirigée par Marie Roussin ("Les Bracelets Rouges", "Un village français"...). Elle devrait durer plusieurs saisons pour s'achever dans l'explosion politique et sexuelle de mai 68.

- Humour et amour -

Encore plus ambitieuse, "Opérations Totems", série d'espionnage montée notamment par un ancien du "Bureau des Légendes", Olivier Dujols. Elle mettra en scène en France, en Europe et en Afrique du Nord, deux agents secrets en pleine guerre froide, tiraillés entre la raison d'Etat et leurs sentiments.

Amazon prépare aussi un jeu inédit, "The Missing One", pour 2020. Une course d'aventure "XXL" à travers l'Australie où des équipes de trois célébrités devront retrouver l'un de leurs membres caché dans un lieu tenu secret. Sont annoncés Bigflo et Oli, Robert Pirès, Emmanuel Petit et Marcel Desailly, Tony Parker...

Elle lancera aussi l'an prochain la version française de "Love Island", émission de "dating" britannique au succès phénoménal outre-Manche. Avec une star française, "symbolisant l'amour", pour animatrice...

S'ajouteront de nouveaux spectacles d'humour, un projet "top secret" avec l'artiste Orelsan, et l'acquisition de nombreux films et séries non-Amazon qui viendront enrichir son catalogue.

Le groupe entend donc faire feu de tout bois. Avec, comme l'a précisé à l'AFP Jennifer Salke, la dirigeante mondiale d'Amazon Studios, l'ambition de produire des programmes en tous genres et dans des formats très divers, en misant sur "la qualité" plutôt que "le volume". 

Les projets dévoilés ce jeudi représentent "une vraie accélération, qui se traduit concrètement" sur les écrans des utilisateurs, pour Isabelle Bertrand, directrice des acquisitions pour Amazon France. Et elle se double d'une multiplication de partenariats locaux (accord avec SFR, lancement du service Amazon Channels avec TF1, M6 ou Mediawan).

Si le groupe semble désormais chasser clairement sur le territoire des acteurs traditionnels de la télé en créant des émissions de jeu ou de "dating", "nous nous voyons plutôt comme un complément aux chaînes, avec cet avantage de pouvoir prendre davantage de risques", assure Georgia Brown, responsable des séries européennes originales. 

Pourrait-on du coup voir demain un talk show en français sur Amazon? "On n'en est pas là", tempère Thomas Dubois, responsable des émissions hors fiction en France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.