"Un président ne devrait pas dire ça" : le livre de confidences de François Hollande bientôt adapté au théâtre

"Un président ne devrait pas dire ça" : le livre de confidences de François Hollande bientôt adapté au théâtre
François Hollande le 21 septembre 2018 à Montréal, au Canada.

, publié le mercredi 03 octobre 2018 à 18h01

L'Obs rapporte ce mercredi que Gérard Davet et Fabrice Lhomme préparent actuellement une adaptation au théâtre de leur livre d'entretiens. Pour incarner François Hollande, les deux journalistes ont déjà leur petite idée : un acteur "de la trempe d'un Niels Arestrup ou d'un Philippe Torreton".

Sorti en octobre 2016 aux éditions Stock, "Un président ne devrait pas dire ça" avait fait couler beaucoup d'encre.

Les confidences de François Hollande aux journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme avaient en effet été vivement critiquées jusqu'au sein de la majorité.



Ce mercredi 3 octobre, L'Obs révèle que les auteurs de cet ouvrage travaillent actuellement sur une adaptation théâtrale en collaboration avec le producteur Jean-Marc Dumontet, qui n'a jamais caché sa proximité avec l'actuel président de la République Emmanuel Macron.



François Hollande "attend de voir"

L'homme de théâtre assure à l'hebdomadaire qu'il s'agit "d'une véritable adaptation". "Je ne veux pas faire la chronique du quinquennat de François Hollande, ni l'assassiner. Ce qui m'intéresse, c'est ce qu'il y a de théâtral. À savoir, ce marché de dupes entre deux journalistes et un président persuadé qu'ils vont écrire le grand livre qui va le magnifier et le mettre sur orbite pour un deuxième mandat", précise-t-il.

De leur côté, Gérard Davet et Fabrice Lhomme veulent s'inspirer de "Frost/Nixon, l'heure de vérité", une pièce puis un film, réalisé par Ron Howard, qui relate le face-à-face entre un journaliste et l'ancien président américain. Pour incarner François Hollande, ils ont déjà une idée bien précise : un acteur "de la trempe d'un Niels Arestrup ou d'un Philippe Torreton".

Qu'en pense l'ancien chef de l'État ? Selon L'Obs, il a simplement déclaré aux deux journalistes "attendre de voir".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.