Trump promet de construire un mur... dans le Colorado

Trump promet de construire un mur... dans le Colorado
Le présidenta américain Donald Trump s'exprime depuis Pittsburgh (Etats-Unis), le 23 octobre 2019

AFP, publié le jeudi 24 octobre 2019 à 10h31

Le président américain Donald Trump a fait de la lutte contre l'immigration clandestine en provenance du Mexique un élément central de sa présidence, ce qui l'a poussé à une étrange déclaration mercredi: la promesse de construire un mur dans le Colorado.

Problème: cet Etat du centre des Etats-Unis, situé entre l'Utah et le Kansas, n'est pas frontalier avec le Mexique.

"Vous savez pourquoi nous allons gagner au Nouveau-Mexique ? Parce qu'ils veulent la sécurité aux frontières", a lancé le président américain durant un discours à Pittsburgh (est).

"Et nous construisons un mur à la frontière du Nouveau Mexique, et nous construisons un mur dans le Colorado", a-t-il poursuivi, promettant "un mur magnifique, un grand mur qui fonctionne vraiment où vous ne pouvez passer ni par-dessus ni par-dessous".

"Et nous construisons un mur au Texas, et nous ne construisons pas de mur dans le Kansas mais ils bénéficieront des murs que je viens de mentionner", a-t-il encore dit.

Promesse phare de la campagne 2016 du magnat de l'immobilier, la construction du mur à la frontière mexicaine peine à se concrétiser, le Congrès refusant de débloquer les fonds nécessaires à son financement.

Les réactions sur les réseaux sociaux oscillaient entre la confusion et la moquerie.

Sur Twitter, le sénateur démocrate Patrick Leahy a publié une carte montrant une nouvelle frontière internationale dessinée autour du Nouveau-Mexique et une ligne cachant la première moitié du nom de l'Etat américain de façon à ce qu'on ne puisse que lire "Mexique".

Donald Trump a ensuite publié un tweet dans lequel il assure qu'il parlait d'un mur dans le Colorado "pour plaisanter", et qu'il "faisait référence aux personnes de la salle pleine à craquer, du Colorado et du Kansas, qui allaient bénéficier du mur à la frontière!"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.