Savoie : une vieille dame lègue tout son patrimoine à des chats errants

Savoie : une vieille dame lègue tout son patrimoine à des chats errants
Des chats sur l'île Aoshima, ou "île aux chats", au Japon le 7 novembre 2015 (photo d'illustration). À Albertville (Savoie), une vieille dame a légué 300.000 euros au bénéfice des chats errants de sa ville.
A lire aussi

, publié le vendredi 23 décembre 2016 à 18h00

Eugénie Bernier, une habitante d'Albertville décédée à 92 ans, a fait de la ville son héritière en posant une condition : que ses 300.000 euros de biens soient utilisés pour s'occuper des chats errants de la commune.

"Elle adorait les chats.

C'était toute sa vie", se souvient Yvette, une voisine de la généreuse bienfaitrice des félins. Le Parisien a raconté, le 22 décembre, la jolie histoire d'Eugénie Bernier. Cette dame de 92 ans, sans enfant, a légué toutes ses possessions à la ville d'Albertville (Savoie), où elle résidait. Soit environ 300.000 euros (son appartement et l'argent placé en banque). Avec une seule obligation, raconte le Parisien : "que son legs soit utilisé pour l'entretien et le bien-être des chats ou reversé à des associations de défense et de protection comme Chat libre Albertville, qui a aidé 80 chats en 2016."


Comme le raconte Yvette au quotidien, Eugénie était une amoureuse des félins de son quartier, qu'elle nourrissait chaque jour. "On peut la remercier d'avoir fait ce geste pour aider les chats qui souffrent. Heureusement qu'il y a des gens comme elle pour penser aux animaux", salue cette voisine.

Le conseil municipal d'Albertville a accepté à l'unanimité les conditions de la disparue. "Nous réfléchissons à la façon d'utiliser cette somme, notamment avec la construction d'un accueil pour les chats. Nous avons pris contact avec la SPA pour évaluer le coût d'un tel projet", a expliqué au Parisien Martine Berthet, maire (Les Républicains). "Nous manquons de moyens pour les accueillir en convalescence. Ce legs va permettre une meilleure prise en charge", se félicite aussi Nadia Chevassu, la présidente de l'association Chat libre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.