Royaume-Uni : un patron invente le congé "gueule de bois"

Royaume-Uni : un patron invente le congé "gueule de bois"
Une bière de trop ? Un patron britannique a instauré un congé "gueule de bois" pour ses employés.

, publié le jeudi 31 août 2017 à 12h10

Sans tomber dans les clichés sur nos voisins britanniques, force est de constater (études sur le phénomène du "Binge drinking" à l'appui), que certains ont un appétit marqué pour la bière et la fête. Si l'on ignore l'impact de cette tendance sur la productivité ou les relations en milieu professionnel, le patron de l'entreprise londonienne de billetterie Dice a trouvé une solution qui devrait mettre tout le monde d'accord.


Désormais, les employés qui auront bu une pinte de trop la veille au soir pourront prendre un jour de congé "gueule de bois" et rester chez eux, selon un article du Evening Standard, cité par franceinfo.

Nul besoin de trouver des excuses plus obscures les unes que les autres, de camoufler ses cernes ou sa mauvaise haleine : le procédé est on ne peut plus simple. Il suffira d'envoyer un émoji "bière", "musique" ou "malade" pour être dispensé de travail. Les employés devront cependant rester responsables : ils auront droit d'utiliser ce joker quatre fois par an, pas plus.

L'initiative n'est pas entièrement désintéressée, souligne cependant The Evening Standard. "Toute notre équipe vit pour la musique, et certaines des meilleures offres de l'industrie se font après un concert. Nous faisons confiance et voulons que les gens soient honnêtes s'ils vont à un concert qui termine tard. Il n'y a pas besoin d'utiliser de faux prétextes", explique le patron, Phil Hutcheon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.