ALERTE INFO
12:35 Procès pour viols : 6 ans de prison requis contre George Tron

Restauration en public et en ligne pour "La Ronde de nuit" de Rembrandt

Chargement en cours
Un visiteur admire "La Ronde de nuit" de Rembrandt au Rijksmuseum à Amsterdam le 4 avril 2013 lors d'une visite de presse quelques jours avant la réouverture du musée suite à une longue rénovation
Un visiteur admire "La Ronde de nuit" de Rembrandt au Rijksmuseum à Amsterdam le 4 avril 2013 lors d'une visite de presse quelques jours avant la réouverture du musée suite à une longue rénovation
1/4
© AFP

AFP, publié le mardi 16 octobre 2018 à 15h28

Les amateurs d'art vont pouvoir assister en direct et en ligne à la restauration de l'un des chefs d'oeuvre les plus connus au monde, "La Ronde de nuit" de Rembrandt, a annoncé mardi le Rijksmuseum d'Amsterdam où il trône dans la galerie d'honneur.

Les travaux, qui commenceront en juillet 2019, se dérouleront sous l'oeil des visiteurs du musée et seront parallèlement retransmis en direct sur internet.

"+La Ronde de nuit+ de Rembrandt est l'un des tableaux les plus connus dans le monde et nous devons le conserver pour les générations à venir", déclare à l'AFP le directeur général du Rijksmuseum, Taco Dibbits.

"Plus de deux millions de personnes viennent chaque année voir +La Ronde de nuit+, c'est un tableau que tout le monde aime et nous pensons que le monde entier a le droit de voir ce que nous en faisons", ajoute-t-il.

La dernière restauration majeure de l'oeuvre remonte à plus de quarante ans, après une attaque en 1975 d'un déséquilibré qui l'avait tailladée à coups de couteau.

Depuis, les experts ont constaté l'apparition d'un halo blanc sur certaines parties du tableau, en particulier autour de la zone endommagée par les coups de couteau, décolorant la représentation d'un petit chien en bas à droite.

Les nouveaux travaux de restauration seront effectués derrière une paroi de verre pour permettre aux visiteurs de les observer. Cet écrin de verre sera dessiné par l'architecte français Jean-Michel Wilmotte, auquel avait déjà été confié l'aménagement des salles lors de la longue rénovation du musée achevée en 2013.

- Retransmission en direct -

Ces travaux délicats seront également retransmis en temps réel en ligne, centimètre par centimètre. La toile, monumentale, date de 1642 et mesure 3,8 mètres de haut sur 4,5 mètres de large pour un poids de 337 kilogrammes.

"Les travaux de conservation sont effectués en général à huis clos mais il s'agit d'une peinture tellement importante que nous avons pensé que le public, qui en est propriétaire, avait le droit de les regarder", observe M. Dibbits. "Nous voulons partager ce moment très important".

Rembrandt Van Rijn (1606-1669) avait reçu en 1642 une commande du capitaine de la milice bourgeoise d'Amsterdam Frans Banninck Cocq pour portraiturer les officiers et membres de sa milice.

En trois siècles et demi, le tableau a connu une série de déménagements ou tentatives de restauration et a même échappé aux nazis.

Dans les années 1700, des pans sont coupés sur les côtés pour son transfert depuis la Maison des Arquebusiers, siège de la milice, à l'Hôtel de ville d'Amsterdam. Le tableau subit le nettoyage de couches multiples d'huile et vernis.

Un siècle plus tard, "La Ronde de nuit" connaît plusieurs essais pour "régénérer" le vernis et le débarrasser de sa teinte jaunâtre.

En septembre 1939, le tableau est évacué du Rijksmuseum avec 30.000 autres oeuvres et caché durant la Seconde guerre mondiale. A son retour au musée en 1945, en provenance de sa dernière cache dans une grotte de Maastricht (sud), il a grand besoin d'être restauré.

Mais ses déboires sont loin d'être finis. Lors de l'attaque de 1975, il reçoit 12 coups de couteau --la marque des plus profonds reste visible. Le musée décide alors d'entreprendre une grande restauration mais en 1990 un homme jette de l'acide sur l'oeuvre.

De nouveaux problèmes sont en outre apparus récemment. "Nous avons noté ces dernières années qu'un éclat blanc apparaissait dans la partie inférieure du tableau. Nous voulons pouvoir comprendre de quoi il s'agit", explique M. Dibbits.

La restauration "coûtera plusieurs millions" d'euros, dit M. Dibbits, précisant que le musée va également se mettre en quête de financements privés, pour lesquels il se dit "confiant".

Et elle sera longue: "comme nous le disons en néerlandais, la conservation des tableaux est un travail de moine, cela nécessite beaucoup de patience et donc cela pourrait prendre plusieurs années", ajoute-t-il. 

Avant le début de sa restauration, "La Ronde de nuit" sera le clou d'une exposition organisée pour le 350ème anniversaire de la mort de Rembrandt et qui commencera en février 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.