Quand Emmanuel Macron se fait sermonner deux fois à un sommet de l'UE

Quand Emmanuel Macron se fait sermonner deux fois à un sommet de l'UE
Emmanuel Macron à Göteborg, en Suède, le 17 novembre 2017.

Orange avec AFP, publié le mardi 21 novembre 2017 à 17h10

Emmanuel Macron s'est toujours présenté comme celui qui allait changer les règles de la politique. Si son élection à la présidence de la république française prouve que son discours a porté chez ses compatriotes, ses homologues européens aimeraient peut-être qu'il respecte un peu plus les usages.

En atteste les rappels à l'ordre qui lui ont été faits vendredi lors du sommet social européen à Göteborg, en Suède, et repérés par l'émission Quotidien du lundi 21 novembre.

Tout a commencé quand Emmanuel Macron est arrivé passablement en retard au discours du président de la commission européenne, Jean-Claude Juncker. Alors que le président français vient de s'asseoir au premier rang de l'assemblée, sous les regards des autres chefs d'État déjà assis, le Luxembourgeois n'a pas hésité à l'exposer. "J'ai d'abord attendu que la France en marche puisse prendre place avant de commencer mon discours", a déclaré Jean-Claude Juncker, provoquant les rires de l'assistance.


Pas refroidi par les remontrances, Emmanuel Macron a récidivé un peu plus tard, au cours d'une table ronde. Alors que chaque dirigeant européen s'était vu accorder un temps de parole de 3 minutes, le président français s'est épanché pendant... 10 minutes. De quoi provoquer une réprimande du modérateur du débat : "Vous avez parlé deux fois plus. Dans ce cas, ça va. Et je suis sûr que l'information vous avait été donnée avant, a-t-il dit sur le ton de la rigolade. Donc vous saviez, et comme le politicien intelligent que vous êtes, vous avez pris le temps. Merci. Mais pour les prochains intervenants, le temps de parole est en fait de 3 minutes."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.