PS : bientôt un chat à Solférino ?

PS : bientôt un chat à Solférino ?
"Je veux une mascotte pour Solférino, un chat plutôt qu'un chien", affirme Olivier Faure, qui s'apprête à prendre la tête du PS (photo d'illustration).
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 29 mars 2018 à 18h44

"Je veux une mascotte pour Solférino, un chat plutôt qu'un chien", a glissé le futur Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure à Paris Match.

Le scrutin ne réserve guère de surprise. Arrivé largement en tête lors du premier tour du 15 mars, et après le désistement de Stéphane le Foll, arrivé loin derrière, Olivier Faure sera formellement élu jeudi soir 29 mars Premier secrétaire du PS.

Après les débâcles de la présidentielle et des législatives, le député de Seine-et-Marne a promis de changer le PS "du sol au plafond".

Parmi ses premières décisions, le chef de file des députés Nouvelle Gauche a confié qu'il souhaitait une mascotte pour représenter le parti. "Je veux une mascotte pour Solférino, un chat plutôt qu'un chien", a-t-il déclaré jeudi 29 mars à Paris Match. Un parti pris étonnant, alors qu'en France le chien s'est depuis longtemps imposé comme l'animal de compagnie du président de la République, Nemo pour Emmanuel Macron, Philae pour François Hollande, sans oublier Sumo, le bichon de Jacques Chirac.

À l'inverse, au Royaume-Uni, les chats sont devenus de véritables stars dans le milieu politique. Larry du 10 Downing Street, la résidence du Premier ministre britannique, le "Chief Mouser to the Cabinet Office" (souricier en Chef du cabinet), est régulièrement la cible des tabloïds. Palmerston, le chat du ministère des Affaires étrangères a quant à lui défrayé la chronique en 2016 : il était accusé d'être un espion à la solde des détracteurs du Brexit. ce qui n'a pas entaché sa popularité : le matou est suivi par plus de 63.000 personnes sur Twitter.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.